Un cycle de formation sur les défis du Commerce international organisé par l’ITFC

0
310
ITFC

(BFI) – Des hauts cadres des administrations publiques et des Institutions spécialisées de 15 pays d’Afrique ont bénéficié d’un cycle de formation de neuf jours, déployé dans le cadre du Programme Arab-Africa Trade Bridges (AATB).

La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), et ses partenaires le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et Numérique (MICEVN) et le Groupe Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises (ISCAE) ont organisé un cycle de formation, de neuf jours, intitulé «Les échanges régionaux dans le commerce mondial», dans le cadre du programme « Arab-Africa Trade Bridges (AATB) », du 20 au 29 janvier 2020 dernier sur le campus de l’ISCAE à Casablanca, au Maroc.

Destinée à répondre aux besoins d’évolution des métiers liés au commerce international qu’engendre la libéralisation des échanges au niveau mondial, la formation, d’une durée de neuf jours s’est articulée autour de deux modules ‘Cadre conceptuel et institutionnel du commerce international’ et ‘Les pratiques du commerce international’, qui ont abordé entre autres la compréhension du macro-environnement du commerce international et des défis liés aux nouvelles tendances commerciales et au cadre réglementaire et institutionnel du commerce, les pratiques modernes de logistiques portuaires et douanières, avant de s’achever par une visite des installations portuaires de Tanger.

ITFC, ISCAE

M. Hani Salem Sonbol, Directeur Général de ITFC a déclaré « Ce cycle de formation a été conçu dans le cadre du programme AATB pour relever les défis qui empêchent les entreprises des deux régions Africaine et Arabe de tirer pleinement profit de l’énorme potentiel commercial existant entre elles. Cette approche holistique permet aux aux fonctionnaires relevant d’administrations publiques et d’organismes représentant le secteur privé de mieux appréhender les enjeux des échanges régionaux au sein d’un commerce mondial à la concurrence intensifiée dans un but final d’accroissement de leur compétitivité. Ont pris part à cette formation intensive,19 participants représentants 15 pays différents dont le Sénégal, le Niger, Djibouti, le Togo, le Burkina Faso, le Bénin, le Mali, la Tunisie, les Comores, le Cameroun, le Gabon, la Guinée, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie et le Maroc. Chaque participant s’est vu remettre une attestation de participation à la formation à l’issue de ces neuf jours.

Durant la cérémonie de remise d’attestation de participation, Nadia El Bouaamri, directrice de ISCAE Casablanca, a déclaré « Nous sommes très heureux de ce partenariat qui a permis de tenir une formation de haut niveau. Au-delà de la mise à jour et la mise à niveau des pratiques et du corpus de connaissances qui découle du programme, c’est la richesse inhérente à l’interaction humaine qui laisse présager un effet de synergie et de rapprochement entre des hommes et des femmes agissant en tant qu’acteurs de dynamisation et de promotion des flux commerciaux entre les pays africains et arabes membres ». L’organisation de la formation est en ligne avec les objectifs de programme AATB qui ambitionne de promouvoir les flux commerciaux entre les pays africains et arabes membres, de soutenir le financement du commerce et l’exportation et d’améliorer les outils de renforcement des capacités relatifs au commerce, notamment dans le secteur des infrastructures et des transports.

A propos du Programme AATB

Le programme Arab-Africa Trade Bridges (AATB) est un programme initié en 2017 en collaboration avec le royaume du Maroc, réunissant de nombreux pays, institutions et donateurs, et qui ambitionne de promouvoir les flux commerciaux et des investissements entre les pays africains et arabes, de soutenir le financement du commerce et l’exportation et d’améliorer les outils de renforcement des capacités relatives au commerce. Le programme est particulièrement axé sur les secteurs cibles notamment l’agriculture et ses industries connexes, les textiles, le secteur de la santé, dont les produits pharmaceutiques, les infrastructures et les transports, la pétrochimie, les matériaux de construction et la technologie. Les projets de l’AATB, comprennent des programmes de flux inversés entre les pays arabes et africains, des lignes de crédit pour soutenir les exportations, des initiatives de jumelage d’entreprises, des assurance-crédit à l’exportation et des produits de financement du commerce.

À propos de l’ITFC

La Société Internationale Islamique du Financement du Commerce (ITFC) est membre du groupe de la Banque Islamique de Développement (BID). Elle a pour vocation de faire progresser le commerce entre les pays membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), permettant en définitive de contribuer à son objectif prioritaire visant à améliorer les conditions socio-économiques des personnes à travers le monde. Démarrant ses activités en janvier 2008, l’ITFC a pu renforcer toutes les opérations de financement du commerce qui étaient gérées par différents guichets du groupe de la BID. L’obtention de la notation de A1 de Moody’s démontre l’efficacité de la prestation de la corporation en répondant rapidement aux besoins du client dans un contexte obéissant aux lois du marché. Depuis 2008, l’ITFC a fourni plus de 50milliards de dollars pour financer le commerce dans les pays membres de l’OCI, faisant de la corporation le premier fournisseur de solutions commerciales pour répondre aux besoins des états membres de l’OCI. En endossant le rôle de catalyseur du développement commercial parmi les pays membres de l’OCI et au-delà, la corporation permet aux entités des pays membres d’accéder plus facilement au crédit commercial et leur fournit les outils de renforcement de leur capacité en matière de commerce, ce qui leur permet d’être compétitives sur le marché international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here