Tower Resources envisage initier le forage du puits NJOM-3 avec un nouvel équipement

0
268
Tower Ressources

(BFI) – Tower Resources plc, la société pétrolière et gazière cotée à l’AIM axée sur l’Afrique, est heureuse de présenter une mise à jour de ses opérations sur le bloc Thali au Cameroun et sur le mode de financement.

Comme indiqué dans la mise à jour opérationnelle de la société en mai, la société a reçu des données supplémentaires provenant des puits Total initiaux à NJOM1 et NJOM2, indiquant que des travaux de préparation du site seraient nécessaires avant que l’installation de forage du puits NJOM-3 ne soit déplacée sur le site. Le navire le plus approprié pour entreprendre ces travaux de préparation du site est maintenant en route pour l’Afrique de l’Ouest, avec l’espoir que ces travaux pourront être achevés en septembre 2019.

La société avait précédemment convenu avec Vantage de différer le début de son contrat de forage relatif au foreur Topaz jusqu’à la fin de l’affrètement actuel de Vantage à une autre société pétrolière. Cependant, au cours des dernières semaines, un ancien monteur jumeau du foreur Topaz, le COSL Seeker, est devenu disponible au Cameroun après avoir terminé les travaux récents pour Addax. Compte tenu de la difficulté à faire correspondre le calendrier du foreur Topaz à la disponibilité des données de l’étude de site, la société a par la suite signé une lettre d’intention d’utiliser l’agrément COSL Seeker pour forer NJOM-3 à la place du foreur Topaz, et a publié le Drill Topaz. Le tarif journalier et les autres termes de l’accord COSL sont similaires à l’accord Vantage et, bien que la mobilisation d’équipement d’essai pour le testeur COSL sur le calendrier actuel puisse occasionner des coûts supplémentaires, la société prévoit également des économies importantes sur les coûts de l’équipement informatique, mobilisation et démobilisation de la plate-forme. Dans l’ensemble, la Société n’anticipe actuellement aucune modification importante du coût total du puits résultant de ce changement de plate-forme.

La Société a informé la Société Nationale des Hydrocarbures (“SNH”) et le Gouvernement du Cameroun (“MINMIDT”) des modifications apportées au calendrier des puits, et ne prévoit aucune difficulté à procéder à la construction du puits, bien que la prolongation à la première période d’exploration du contrat de partage de production («PSC») de la société expire le 14 septembre 2019, le puits restant une opération en cours.

Trouvaille

Comme indiqué précédemment, le puits NJOM3 sera foré à une profondeur totale de 1 100 mètres coupant au moins trois zones de réservoir déjà identifiées par les puits de découverte NJOM1B et NJOM2 forés sur la structure de Njonji par l’opérateur précédent Total. Le puits est conçu pour confirmer les plus grandes épaisseurs de réservoir observées lors du traitement sismique 3D retraité dans la zone de montée de la structure, ainsi que pour évaluer de nouveaux réservoirs non présents dans les zones où se trouvent les puits de Total. Le puits NJOM3 est conçu pour compléter les données de puits de Total avec une suite d’outils de mesure et de diagraphie, ainsi que des flux de test de tiges de forage (“DST”) en surface. L’intention de la société est alors de suspendre le puits en vue de l’achèvement ultérieur de l’un des quatre puits de production initiaux de la structure, comme envisagé dans le rapport sur les réserves préparées par Oilfield International Limited (OIL) le 31 octobre 2018. Cette première phase de développement prévu par le rapport de la réserve, visant à exploiter les ressources du contingent 2C (brut de 18 millions de barils, brutes) déjà identifiées dans la structure, vise à fournir une production importante à Tower en 2020.

En ce qui concerne le financement de puits, la société poursuit ses discussions avec de nombreuses parties qui s’emploient actuellement à faire preuve de diligence raisonnable, et elle espère mener à bien au moins une de ces discussions dans un proche avenir, en tenant compte à la fois du calendrier opérationnel décrit ci-dessus et que le contrat de facilité de crédit-relais de la Société (dont l’extension a été annoncée le 30 juillet 2019) doit être remboursé à la fin du mois d’août, sous réserve d’un délai de grâce jusqu’au 30 septembre 2019.

Cotée à l’AIM, la société poursuit des négociations pour prolonger son contrat d’exploration sur place, qui expire le 14 septembre prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here