Tower Resources Cameroon initiera les travaux de forage du puits NJOM-3 en juin 2020

0
245
Tower resources
(BFI) – La société d’exploration britannique vient de bénéficier de la prolongation d’une année supplémentaire de sa licence d’exploration. Ainsi dans une mise à jour de ses activités opérationnelles, l’entreprise a déclaré qu’elle envisage de forer le puits NJOM-3 courant juin 2020. Ceci, sous réserve de la confirmation de la disponibilité des équipements.

La société pétrolière britannique Tower Ressources va continuer ses activités d’exploration pétrolière dans le Rio del Rey. Le gouvernement camerounais vient une fois de plus de prolonger d’un an, la période initiale de la phase d’exploration du contrat de partage de production de Thali, au profit de cette société pétrolière britannique. Cette extension est, précise-t-on, valable à compter de sa date d’expiration actuelle qui est le 15 septembre 2019. Avec pour objectif de poursuivre les travaux qui aboutiront au forage du puits Njom-3 en cours de préparation sur la structure de Njonji.

L’annonce relatif au forage du puits NJOM-3 courant juin 2020 fait suite à l’achèvement de l’étude du site par le navire d’exploration MV Investigator de Geoquip Marine. Avant juin, certains équipements de test devront être mobilisés. Sans ceux-ci, les travaux de forage ne démarreront pas. Il faudra également que Tower mobilise du personnel d’opération, car le site du bassin de Rio del Rey est particulier.

Les travaux de préparation du site sont exécutés par Tower Ressources et la société de services Geoquip Marine. Le forage proprement dit, explique-t-on, sera exécuté par la plateforme MV Investigator qui est déjà au Cameroun, où il a effectué quelques travaux d’entretien de routine. Il commencera à opérer sur le site, situé dans le bassin du Rio del Rey, sous peu.

Il faut rappeler que le permis d’exploration de Tower Resources dans le bloc Thali avait déjà été prolongé d’un an en septembre 2018. En échange de cette extension, les autorités camerounaises exigeaient de la firme britannique que le forage du prochain puits dans la « structure Njonji » soit fini dans les trois prochains mois qui suivaient. Déjà en avril 2018, Tower Resources avait attribué à Oilfield International Ltd (OIL) un contrat de personne compétente pour préparer un rapport sur les réserves actualisées de la licence Thali, à partir de Njonji. Tower, qui contrôle exclusivement la licence, s’engageait également dans une procédure visant à sélectionner l’entreprise de forage qui exécutera les travaux.

Obtenir une prorogation d’un an de sa licence

L’explorateur pétro-gazier Tower Resources, qui détient les actifs du bloc Thali, situé dans le Rio del Rey, dans l’offshore camerounais, projetait en effet d’y forer un puits au cours du premier semestre 2019. Conformément à un accord passé en octobre 2017 avec les autorités camerounaises, cet opérateur avait introduit auprès du gouvernement, une requête visant à obtenir une prorogation d’un an de sa licence sur le bloc Thali, lequel permis devait arriver à expiration le 14 septembre 2018.

Pour rappel, c’est le 15 septembre 2015 que la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH), le bras séculier de l’Etat du Cameroun dans l’exploration et l’exploitation pétrogazière, avait signé un contrat de partage de production avec Tower Resources sur le bloc Thali. Selon ce contrat, la planification des opérations de recherche pétrolière et gazière sur ce bloc prévoyait l’acquisition des données sismiques 3D en 2016 (en 2017, il a plutôt été décidé de retraiter les données 3D existantes, Ndlr), et le lancement effectif des activités de forage sur la période 2017-2018. Au plan financier, Tower Resources prévoyait investir, sur une période de 7 ans, près de 24 milliards de FCFA, afin d’explorer ce bloc couvrant 119,2 km² dans l’offshore camerounais.

Remy Ngassana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here