Théophile Gérard Moulong, candidat à la présidence de la Fanaf, se retire de la compétition

0
168
Theophile Moulong

(BFI) – Ce 20 février 2020 à Libreville, au Gabon, le Camerounais Théophile Gérard Moulong, candidat déclaré depuis quelques mois à l’élection du président de la Fédération des sociétés d’assurances de droit national africaines (Fanaf), s’est retiré de la course. « Je demande à mes soutiens de voter massivement pour César (Ekomié-Aféné). Il faudrait qu’il soit bien élu », a-t-il déclaré.

 Le retrait du candidat camerounais à cette élection, qui se déroule dans le cadre de la 44e Assemblée générale de cette organisation, dont la clôture est prévue le 21 février 2020 dans la capitale gabonaise, ouvre donc le boulevard au plébiscite du Gabonais César Ekomié-Aféné, administrateur des sociétés Nsia Assurances au Gabon, au Congo et au Sénégal.

En retirant sa candidature, le candidat camerounais a tout de même souhaité que son compatriote Jacob Sindze intègre le nouveau bureau de la Fanaf. « Je demande également à tous mes soutiens et à César de voter pour le candidat camerounais, Jacob Sindze. Non pas parce qu’il est Camerounais, mais parce que je voudrais que le marché camerounais (de l’assurance, NDLR) participe activement à l’animation de notre fédération », a déclaré Théophile Gérard Moulong.

À l’origine du retrait de la candidature camerounaise pour la présidence de la Fanaf, des sources avisées voient une grosse offensive du groupe Nsia pour le candidat gabonais, mais surtout le désir d’attribuer le poste à un ressortissant d’un autre pays de l’Afrique centrale, en dehors du Cameroun.

En effet, fait remarquer une source crédible, trois Camerounais (Paul Tsala ; Richard Lowé et Protais Ayangma Amang) ont déjà présidé aux destinées de la Fanaf, chaque fois que le poste de président de cette organisation est revenu à l’Afrique centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here