Société générale, première grande banque à lancer une carte bancaire virtuelle

0
283
Societe-Generale
(BFI) – Fini la galère de l’attente d’une nouvelle carte bancaire en cas de perte ou de vol de votre carte. La banque en édite une nouvelle en quelques secondes directement sur votre smartphone.

Les banques rivalisent d’innovations pour fidéliser leurs clients. Après BNP Paribas, qui s’apprête à lancer la carte biométrique, c’est au tour de la Société générale d’être la première grande banque à lancer en France la carte digitale instantanée (CDI). Cette carte, totalement virtuelle, permet à tout client ayant fait opposition sur sa carte de paiement de disposer d’une version digitalisée de sa future carte sur son mobile. Il peut ainsi continuer de faire des achats comme si de rien n’était. Ce lancement, fruit d’un partenariat avec Apple, est pour l’instant réservé aux détenteurs d’iPhone et d’Apple Watch. Mais « d’ici à la fin de l’année », selon la Société générale, les détenteurs de smartphones sous Android devraient aussi en bénéficier.

Imaginons le cas d’un voyageur qui perd ou se fait voler sa carte bancaire la veille d’un week-end ou d’un départ en vacances… Gratuite et utilisable immédiatement, cette version numérique facilite le règlement par mobile des dépenses de la vie courante (pharmacie, médecin, courses…), qu’elles soient effectuées en magasin ou en ligne. Plus besoin d’attendre la fabrication puis la réception de sa version en plastique, qui peut prendre plusieurs jours.

« Quelques secondes à peine après avoir fait opposition sur une carte bancaire volée ou perdue, le client équipé d’un iPhone reçoit un SMS l’informant qu’une version digitalisée de sa future carte bancaire est disponible », précise Julien Claudon, responsable Cartes bancaires et services digitaux de la Société générale. « Nous enregistrons chaque année entre 500 000 à un million de mises en opposition de cartes, cela correspond à environ 15 % de notre parc de cartes bancaires, ce n’est pas un marché de niche », insiste le professionnel, convaincu que ce mode de paiement devrait séduire plus largement la clientèle de la banque, qui compte près de 5 millions de cartes en circulation.

Concrètement, la carte digitalisée est générée et transférée automatiquement dans l’application Apple Pay, disponible sur les mobiles et montres de la marque à la pomme. « A partir du moment où le terminal de paiement accepte le règlement sans contact, il accepte aussi le paiement mobile via Apple Pay et toute autre application de paiement mobile, comme Paylib comme nous le proposerons bientôt pour les détenteurs de smartphones sous Android », souligne l’expert. Selon le Groupement Cartes bancaires, en mai, les terminaux sans contacts représentaient « 68 % du parc total ».

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here