Selon le SNH, le gaz pourrait représenter entre 20 et 30% du mix énergétique national

0
317
Adolphe Moudiki

(BFI) – Comment la Société nationale des hydrocarbures (SNH) peut-elle participer à la diversification du mix énergétique camerounais ? Cette question est posée à Adolphe Moudiki, Administrateur-directeur général (ADG) de la SNH, dans la récente publication interne (SNH Infos) de cette société.

M. Moudiki répond : « Depuis 2012, la SNH a démontré que le gaz peut contribuer de manière significative au développement du secteur de l’électricité au Cameroun en assurant un approvisionnement continu de la centrale à gaz naturel de 216 MW construite dans la ville côtière de Kribi, la première du Cameroun. Le gaz pourrait représenter entre 20% et 30% du mix énergétique au plan national ».

Toujours selon l’ADG, la SNH reste fidèle à son ambition de contribuer à la diversification des sources d’alimentation en électricité du pays. C’est ce qui explique certains projets déjà à l’étude, comme ceux visant la mise en place d’une centrale à gaz de 300 MW à Limbe et la conversion au gaz de plusieurs centrales alimentées au diesel ou au fioul.

À juillet 2019, selon les données d’Eneo, le gaz représente 17,7% de la production d’électricité du Cameroun, chiffrée à 1391,98 MW ; l’hydro (55,8%) et le fioul/diesel (26,5%) étant les autres sources. La contribution du solaire reste proche de zéro. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here