Santé: le Cameroun souffre d’une prévalence élevée du Vih/Sida

0
297

(BFI) – C’est la principale information qui ressort de l’enquête réalisée par l’Evaluation d’impact sur le Vih au Cameroun (Camphia) dans les dix régions du pays. Ceci auprès des ménages ciblés de personnes âgées de 0 à 64 ans.

La prévalence du Vih culmine à 9,3% chez les femmes âgées de 40 à 44 ans, contre un pic de 6,0% chez les hommes âgés de 50 à 54 ans. Chez les 15-24 ans, elle est à 1,2%. Parmi les adultes âgés de 15 à 64 ans, la prévalence du Vih varie par région, allant de 6,3% pour cent dans la Région sud à 1,5% dans la région de l’Extrême-Nord.

Il existe une forte disparité régionale des taux de prévalence au Cameroun. En effet, dans le cas de la région du Sud par exemple, le taux de prévalence est de 6,3%. Chiffre au-dessus de la moyenne nationale qui est de 3,4%. En 2017 déjà, il était de 7,2% et ladite région toujours classée première au rang des régions les plus touchées par la pandémie.

Tandis que les régions de l’Est et du Centre on enregistre respectivement 5,9% et 5,8%. Comme pour la région du Sud, le taux de prévalence a connu une baisse considérable de 0,4% et 0,5%. La région du Nord-Ouest s’en sort cette année avec  5,1% contre 6,3% en 2017. Tandis que la région de l’Adamaoua arrive en 5ème position avec 4,9% de taux de prévalence au Vih.

Tout juste en deçà de la moyenne nationale, nous avons les régions du Sud-Ouest, 3,6%; du Littoral, 3,1 ; et  de l’Ouest% se classe 8ème avec un taux de prévalence de 2,7%. Au Nord et à l’Extrême-Nord, le taux de prévalence au Vih est faible par rapport à la moyenne nationale. En effet, alors que la première est à 1,6%, la deuxième enregistre 1,5%.

L’étude de la Camphia est une enquête nationale réalisée entre Juillet 2017 et février 2018 afin de mesurer le statut des camerounais. Le terme Camphia signifie Cameroon Population-based HIV Impact Assessment (Évaluation de l’impact du VIH sur la population du Cameroun). C’est une enquête menée par le Gouvernement du Cameroun à travers le Ministère de la Santé Publique (MIinsante) dont le but est d’évaluer l’impact du VIH dans le pays. CAMPHIA permet également au gouvernement de cibler les zones où il faudrait créer ou faire varier les services de prise en charge du VIH.

À qui est destinée l’enquête CAMPHIA ?

Tous les Camerounais bénéficieront de l’enquête CAMPHIA. En effet, elle permettra d’estimer le nombre de personnes vivant avec le VIH et ayant besoin d’une prise en charge. CAMPHIA offrira aussi aux populations l’opportunité de bénéficier gratuitement d’un test de dépistage du VIH ainsi que des conseils dans leur domicile.

Tous les ménages du Cameroun sont-ils concernés par l’enquête? Non. L’enquête ne s’intéressera pas à tous les ménages du Cameroun. CAMPHIA ciblera 14 000 ménages choisis au hasard à travers le Cameroun. Seuls les hommes, les femmes et les enfants de ces ménages seront invités à participer à cette enquête.

Par Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here