Robert Bapooh Lipot, nommé PCA de la Société de recouvrement des créances

0
320
Robert Bapooh Lipot
Robert Bapooh Lipot, promu

(BFI) – L’ancien Député de l’Union des populations du Cameroun a été installé dans ses fonctions de Président du Conseil d’administration de la Société de recouvrement des créances, le 4 mai 2020, par Louis Paul Motaze le Ministre des Finances.

A la grande surprise de plusieurs, Robert Bapooh Lipot, nommé le 30 avril dernier par décret présidentiel, est devenu membre de la Société de recouvrement des créances (SRC). Il y a été porté par ses pairs du Conseil de cette société au poste de Président du Conseil d’administration (Pca). Louis Paul Motaze le Ministre des Finances qui l’a installé dans ses nouvelles fonctions, a précisé que son choix comme nouveau PCA de la SRC a reçu l’onction de Paul Biya, le Président de la République. Il faut indiquer que c’est le Ministère des Finances qui assure la tutelle technique de cet établissement.  

Il a été nommé à la tête de la SRC au moment où de nouvelles tâches ont été confiées à cette dernière par le Chef de l’Etat. En plus de ses missions traditionnelles, la SRC se charge désormais du recouvrement des créances de toutes les administrations, établissements et entreprises publiques. Elle se chargera également du recouvrement des créances issues des condamnations judiciaires au profit de l’Etat prononcées par toutes les juridictions. 

Robert Bapooh Lipot remplace Joseph Owona au poste de PCA de la SRC. Joseph Owona lui a été nommé membre du Conseil constitutionnel par le Président de la République.

En ce qui concerne le recouvrement des créances, outre le secteur bancaire, domaine de prédilection depuis 30 ans, après avoir géré la liquidation de l’ex-SCB, la SRC est désormais chargée de recouvrer les créances douteuses litigeuses et/ou contentieuses détenues par les administrations publiques, les institutions financières publiques et les institutions financières internationales. La société pourra également s’investir dans le recouvrement des créances qui lui sont confiées par des entreprises non financières du secteur public, des entreprises des secteurs parapublic et privé et éventuellement par des établissements de microfinance. Le recouvrement des créances issues des condamnations pécuniaires au profit de l’Etat, dans le cadre des actions en justice, tant au plan national qu’à l’étranger, en liaison avec le ministère en charge de la Justice, revient dorénavant à la SRC. A ce jour, l’entreprise s’occupe du recouvrement des créances pour 16 banques, d’un montant total de 850 milliards de Fcfa.

Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here