Programme Power Africa : où en est-on ?

0
1125
Electrification rurale

(BFI) – Lancé en juillet 2013 en Tanzanie par le président américain Barack Obama, Power Africa s’affiche comme un programme de cinq ans ayant pour but de favoriser l’accès à une énergie fiable, abordable et durable. Partenariat entre les États-Unis, la Tanzanie, le Kenya, l’Éthiopie, le Ghana, le Nigeria et le Liberia, il concerne également les secteurs privés américains et africains. À l’horizon 2020, quel regard peut-on porter sur cette initiative ?

Depuis 2013 et le lancement de l’initiative Power Africa de Barack Obama, ce sont 54 milliards de dollars qui ont été mobilisés : des engagements de la part de près de 140 partenaires issus des secteurs public et privé.

À l’horizon 2020, il est possible d’établir un premier bilan. Si l’objectif initial était de connecter 60 millions de foyers et d’entreprises à un réseau électrique, et de fournir 30 000 MW de capacité au continent, les résultats diffèrent, tout en demeurant relativement positifs. En 2017, Power Africa avait permis de boucler le financement de 80 projets énergétiques dans le secteur privé, pour une capacité totale de 7200 MW.

Le soutien de Power Africa aux entreprises et projets divers a quant à lui permis de connecter 10,6 millions de foyers et entreprises à un réseau électrique. L’équivalent de près de 53 millions de personnes ayant désormais accès à l’électricité.

Un projet qui a mis du temps à se mettre en place

Si Power Africa a mis du temps à démarrer, cela n’a pas empêché l’initiative américaine de faire une vraie différence. À ce jour, plusieurs dizaines de projets sont toujours soutenus par Power Africa. À noter, les pays africains concernés n’ont pas tous bénéficié de l’initiative de la même manière, puisque la majorité des réalisations se trouvent au Nigeria.

On notera également que divers projets liés aux énergies vertes ont été réalisés, tels que neuf projets éoliens d’une capacité totale de 810 MW et dix-huit projets d’hydro-électricité d’une capacité totale de 1030 MW. Si les projets solaires sont nombreux, ils ne représentent néanmoins que 628 MW.

La Tribune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here