Programme économique 2019: pour un accroissement des logements sociaux et la relance économique

0
207

(BFI) – Dans la présentation de ce Programme à l’Assemblée nationale, le 21 novembre, le premier ministre a martelé la nécessité à accélérer la relance économique et à faciliter l’accès aux logements sociaux.

Selon le premier ministre, le Programme économique de 2019 devra mettre l’accent sur l’accélération de la croissance économique du Cameroun. C’est d’ailleurs l’une des annonces fortes du président Paul Biya lors de sa prestation de serment le 06 novembre 2018.

Sur le principe, il est question de diversifier l’économie camerounaise.
Précisément, dans les secteurs des hydrocarbures, d’industries de sucrerie, huilerie, savonnerie, minoterie, aluminium, ciment, métallurgie, première transformation du bois. Par exemple, la filière bois est l’un des piliers de l’économie nationale. Car, elle contribue à hauteur de 5 % au PIB, de 10 % au revenu hors pétrole de l’État, et elle génère environ 30 % des ressources d’exportation hors pétrole du pays.

Logements sociaux

Devant le Parlement, le chef du gouvernement Philemon Yang s’est attardé sur la question de l’accès au logement décent au Cameroun. Ainsi, il annonce l’achèvement des travaux de construction de 700 logements. En effet, c’est dans le cadre de la mise en œuvre de la phase pilote du programme gouvernemental de construction de 1675 logements sociaux à Yaoundé sur le site d’Olembé et à Douala sur le site de Mbanga-Bakoko. Mais aussi la réception de 1 500 logements sociaux construits par le biais de la coopération chinoise.

Assainissement du milieu urbain

Le gouvernement devra parachever en 2019, le projet de drainage pluvial de Douala, d’un linéaire de 39 Km. Déjà, il enregistre un niveau d’avancement de 57,5%. Aussi le projet d’assainissement de Yaoundé, dont la phase II porte sur un linéaire de 14 Km, affiche-t-il un taux d’avancement de 91,5%.

Par ailleurs, dans le domaine des Transports, le gouvernement va relever le défi de la rénovation des aéroports nationaux et internationaux. De plus, la poursuite de la mise en œuvre du Plan de relance de Camair-Co.  Et, du Plan quinquennal ferroviaire n°1, ainsi que l’aménagement des stations météorologiques et des activités de sécurité routière.

Par Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here