Orange de plain-pied dans la banque en Afrique

0
405
orange-bank
(BFI) – Lancé en partenariat avec le groupe de bancassurance panafricain NSIA, Orange Bank Africa entend jouer de synergies avec Orange Money, le service de paiement mobile de l’opérateur.

Alors qu’en Afrique, un grand nombre de personnes n’ont pas accès aux services bancaires de base, une nouvelle banque 100 % numérique, filiale d’Orange à 75 % et du bancassureur ivoirien NSIA à 25 %, se lance sur le marché. Sa spécificité ? Proposer aux clients des microcrédits à partir de 5 000 francs CFA (7,50 euros) et ainsi que des services d’épargne dont un livret rémunéré avec un dépôt minimum de 1 000 FCFA, délivrés « en quelques secondes » à partir d’un téléphone portable, promet le directeur général d’OBA Jean-Louis Menann-Kouamé au moment d’inaugurer le siège de la société à Abidjan. « Le crédit et l’épargne sont deux facteurs indispensables pour le développement économique », et OBA va en « faciliter l’accès au plus grand nombre », a déclaré le PDG d’Orange Stéphane Richard lors d’une visioconférence.

Accentuer l’accès aux services financiers

Il faut souligner que l’Afrique et le Moyen-Orient sont un des principaux moteurs de croissance du groupe français. Son chiffre d’affaires y a progressé de 8,8 % (+ 6,2 % en données comparables).

Et même si l’activité bancaire est nouvelle pour Orange sur le continent elle s’inscrit dans le sillage du développement du mobile money. OBA s’appuiera sur le système de paiement mobile Orange Money, lancé en 2008, qui permet de payer des achats, des factures, ou des impôts avec son téléphone portable. Orange Money compte 50 millions de clients dans quinze pays, majoritairement en Afrique de l’Ouest. Rien qu’en Côte d’Ivoire, la banque mobile peut miser sur les quatre millions d’abonnés actifs d’Orange Money. « La digitalisation bancaire est une condition sine qua non de l’inclusion financière de nos populations » a souligné Jean Kacou Diagou, Président du groupe panafricain NSIA.Contrairement aux banques traditionnelles avec des agences, OBA sera présente partout, 24 heures sur 24, « même dans les zones isolées », a précisé le directeur général de la banque. OBA prévoit de s’implanter dès 2021 au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso, et vise 10 millions de clients en cinq ans, a détaillé Patrick Roussel, directeur des services financiers mobiles d’Orange pour l’Afrique et le Moyen-Orient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here