Olga Mireille Soumahoro, nommé directrice générale Orange Money Cameroun

0
999
Olga Pokossy Ndoube

(BFI) – Le mobile money connaît une ascension fulgurante en Afrique. Le Cameroun n’étant pas en reste, les opérateurs téléphoniques Orange Cameroun et MTN Cameroun se battent pour dominer le marché avec leurs services Orange Money et MTN Mobile Money. Orange Cameroun vient de franchir un cap important avec la création d’une filiale exclusivement dédiée au Mobile Money. La Camerounaise Olga Mireille Pokossy Doumbe épse Soumahoro est à la tête d’Orange Money Cameroun.

C’est n’est plus une surprise de voir les femmes camerounaises briller au sein des grandes entreprises au Cameroun et au-delà. Il en est encore moins une surprise de voir les femmes camerounaises s’imposer au sein du groupe Orange, le parcours d’Elisabeth Medou Badang est un exemple palpable. Olga Mireille Pokossy Doumbe épse Soumahoro, la directrice générale d’Orange Money Cameroun est une brillante dirigeante qui au fil des années a su imprimer ses marques chez l’opérateur des télécommunications qu’elle a intégré en 2010.

Olga Mireille obtient sa maitrise en droit des affaires à la Faculté PANTHEON ASSAS Paris 2 en 1991. En 1992, elle intègre Science Po Paris. En 1995, elle obtient un Mastere spécialisé en communication et marketing à l’École Supérieure de Commerce de Paris. De 2001 à 2007, elle exerce comme Avocate au Barreau du Cameroun au cabinet Pokossy SOUMAHORO. 

L’objet de cette nouvelle société dont elle assurera la gestion est : «la mise à disposition de services de paiement ; la mise à disposition et la gestion des comptes de paiement ; l’émission , la distribution et la gestion des moyens de paiement sous forme de monnaie électronique et le stockage des données correspondantes tel que prévu par le règlement applicable ; les services associés à la gestion des comptes de paiement (encaissement, paiement, transfert, remise et/ou retrait de fonds) et toute opération vers ou à partir de ces comptes de paiement pour le compte de ses clients et partenaires ».

L’on note également qu’Orange Money Cameroun va procéder à « l’octroi du paiement par crédit dans les conditions mentionnées par la réglementation, et ceci sous réserve des agréments délivrés par les administrations de tutelle ; la prise de participation dans les entreprises qui exercent des activités liées à la monnaie électronique ». La durée de vie de la filiale est de 99 ans.

Mais il faut préciser que cet établissement créé par Orange Cameroun n’est pas encore une banque. Il a le statut d’établissement de paiement consacré par le règlement 04/18 de décembre 2018 relatif aux services de paiement en CEMAC. Il ne pourra pas collecter les dépôts du public comme une banque classique. Il effectuera les services de paiement énumérés par son agrément. Il pourra néanmoins octroyer un crédit à condition que le montant n’excède pas 100 000 FCFA; ledit crédit devra être autorisé exclusivement dans le cadre d’une opération de paiement d’un bien ou de service. Son délai de remboursement n’excède pas une durée de trois mois.

Selon le cabinet «Goodwill management», le service d’Orange Cameroun, baptisé «Orange Money» (services et transfert d’argent par téléphone), est un moteur d’inclusion financière avec 4,5 millions de clients. C’est légèrement moins que les chiffres affichés par son concurrent MTN. Ce dernier revendique actuellement plus de 5 millions de clients au service «MTN Mobile Money».

Le service «Orange Money», toujours selon le cabinet indépendant, produit aujourd’hui des retombées économiques annuelles de 334,8 milliards de FCFA. Ceci grâce au transfert d’argent, au paiement de factures et marchand et aux opérations bancaires. En termes d’utilisation des services Mobile Money au Cameroun, l’Institut national de la statistique indique dans une récente étude que l’ordre d’importance est le suivant : MTN mobile money (40,7%), Orange money (40,3%), et Afrikpay (8,5%).

Juriste pointue et manageresse confirmée, Olga travaille depuis 2010 pour le compte d’Orange Cameroun. Avec des connaissances plurielles et un bon sens de leadership, la professionnelle camerounaise de 47 ans a su se faire une place de choix au sein d’une des plus grandes multinationales présente au Cameroun. Elle a désormais le défi de faire du Mobile Money un véritable service d’inclusion financière au service du développement des camerounais.

Elise Nguélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here