Numérique : Vers l’exploitation de la 5G au Cameroun

0
370
5G cameroun

(BFI) – L’Agence de régulation des télécommunications (ART) au Cameroun vient de présenter ses perspectives, au rang desquelles elle envisage « notamment la mise en place des cadres de prospective pour préparer l’arrivée et le déploiement de la 5G ».

L’ART ne précise pas à quelle période pourrait intervenir l’arrivée de la 5G au Cameroun. Mais, elle explique qu’il s’agit d’abord de la volonté politique du gouvernement de faire du Cameroun une plaque tournante numérique pour la sous-région Afrique centrale, à travers la mise en place des infrastructures de télécommunications. « Il y a lieu de souligner que l’augmentation de la demande de data induit la possibilité d’engager de nouveaux investissements », ajoute l’ART.

Dans la prospective, l’ART compte utiliser des supports offerts par les infrastructures de transport de réseaux électriques à très haute tension, des infrastructures autoroutières et ferroviaires pour l’extension et les redondances des réseaux à fibre optique. Enfin, le régulateur compte adapter le cadre réglementaire à l’évolution des réseaux et services.

Toutefois, les ambitions du régulateur camerounais contrastent avec l’état des lieux fait par la Banque mondiale dans une récente étude. Cette dernière indique que le secteur de l’internet reste encore fortement en deçà de son potentiel au Cameroun. Car la densité d’accès mobile était de 4% (fin 2015) au-delà de la 3G (haut débit), contre 42% fin 2016, au niveau de la 2,5G. Le haut débit fixe, lui, est presque inexistant (0,6%) au moment où le taux de pénétration du haut débit mobile (au-delà de la 3G) au Sénégal est de 24%, 30% au Gabon, 40% en Côte d’Ivoire et près de 63% au Ghana.

Par Félix Victor Dévaloix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here