Ngouchinghe Sylvestre, l’épicier du quartier devenu multimilliardaire

0
2729
sylvestre-NGOUCHINGHE-1

(BFI) – Quand on entend Ngouchinghe Sylvestre la première chose qui nous vient à l’esprit c’est le poisson. L’homme domine le secteur de la tête aux pieds en Afrique Centrale avec en sa possession plus de 70% du marché camerounais, il est tout simplement le roi de la distribution du poisson dans la sous-région CEMAC.

Le notable Bamegoum dans le département de la Mifi dans la région de l’Ouest Cameroun est un self made man qui, par la force du travail a su bâtir son empire dans un pays considéré par beaucoup comme est un champ d’impossibilité. Il débute sa carrière comme un petit boutiquier du quartier à l’Ouest Cameroun. Selon l’anecdote, c’est en voyant les mamans de son quartier venir à sa rencontre pour la conservation de leurs produits frais dans son réfrigérateur à la boutique que lui vient l’idée de se lancer dans la vente des produits frais notamment le poisson. M. NGOUCHINGHE Sylvestre commence la vente en détail de poissons congelés au marché MVOG MBI à Yaoundé. Ses premiers bénéfices sont alors réintroduits dans l’achat des congélateurs, ce qui augmentera rapidement son chiffre d’affaire. L’histoire a validé son opportunisme car aujourd’hui il fait partie des entrepreneurs camerounais les plus performants.

Ngouchinghe Sylvestre est un modèle en termes de travail, de persévérance et de succès entrepreneurial pour les jeunes camerounais. Sa fortune il l’a bâti sur sa capacité à saisir les opportunités qui se présentaient dans son environnement. Son sens d’observation et sa vision lui ont permis de briser toutes les barrières et de grimper tous les échelons de la société pour être à la position privilégiée qu’il occupe désormais.

Classé par le magazine Forbes parmi les plus grosses fortunes d’Afrique francophone, au-delà de la commercialisation du poisson, l’homme d’affaires est un puissant promoteur immobilier. Il est particulièrement discret et vit loin des projecteurs. Toutefois, son entrée en politique l’a exposé un peu plus. A l’issue des premières élections sénatoriales de 2013 il a été nommé par le président de la République du Cameroun comme Sénateur suppléant de la région de l’Ouest Cameroun, la liste du Parti au pouvoir étant disqualifiée dans cette région. En 2018, il a été élu sénateur.

Par Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here