Nana Akufo-Addo, nouveau président de la CEDEAO

0
61
Nana Addo Akufor
Le President Nana Akufo-Addo lors de son élection à la tête de la CEDEAO

(BFI) – Le président ghanéen occupe, depuis le 7 septembre, la présidence tournante de la CEDEAO. Conscient des défis auxquels fait face la Communauté sous-régionale, il a appelé tous les Etats membres à collaborer afin de maintenir « les valeurs communes de gouvernance ». L’événement est passé presque inaperçu en raison de la brûlante actualité malienne qui a servi de plat de résistance à la 57e session ordinaire du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui s’est achevé à Niamey au Niger.

Le chef de l’Etat de la République du Ghana a été élu à l’unanimité par ses pairs à la présidence de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), lors du 57e sommet de l’institution tenu à Niamey, au Niger. Il remplace ainsi le président du Niger, Mahamadou Issoufou, pour une période d’un an. « Excellences, je suis pleinement conscient des défis auxquels l’Afrique de l’Ouest est confrontée », a déclaré Nana Akufo-Addo après son élection.

Au nombre de ces défis, a souligné le président ghanéen, figurent notamment la situation dans le sahel et les régions septentrionales du Nigeria, la pandémie de la Covid-19, l’entrée en vigueur imminente de la zone de libre-échange continentale africaine, le 1er janvier 2021, l’union monétaire au sein de l’espace CEDEAO et la consolidation de la gouvernance démocratique au sein de la communauté sous-régionale. « Ceux d’entre nous qui croient fermement en l’intégration ne peuvent faire mieux que d’appuyer pleinement les décisions régionales. Grâce à cela, nous renforcerons la confiance institutionnelle et l’intégrité des organes structurels de la CEDEAO », a-t-il déclaré.

Invitant, par la même occasion, tous les Etats à « collaborer pour garantir que nous adhérons et maintenons les valeurs communes de gouvernance, c’est-à-dire les principes de responsabilité démocratique, le respect des libertés individuelles et des droits de l’homme, et l’Etat de droit ».

https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?client=ca-pub-2420009840005975&output=html&h=280&slotname=9030694024&adk=2749657058&adf=982405009&w=750&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1600178400&rafmt=1&psa=1&guci=2.2.0.0.2.2.0.0&gdpr=0&format=750×280&url=https%3A%2F%2Ffr.allafrica.com%2Fstories%2F202009080688.html&flash=0&fwr=0&fwrattr=true&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&adsid=ChEI8MyB-wUQguy38Kqhgrv1ARI5AFbuIumk2DAV0Wrfpx0YFe3tgXDC4uyO1eWxbD-kp_4izcq0nQmDLnKf2rc1zBUowX8Rc2jMPh8u&dt=1600180442731&bpp=8&bdt=2982&idt=2824&shv=r20200909&cbv=r20190131&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D582aafc6959d706e%3AT%3D1599743460%3AS%3DALNI_MZfQ_D7eTfQXTCOsk0i4XeTUrMXnA&prev_fmts=0x0%2C336x280&nras=1&correlator=4413292526351&frm=20&pv=1&ga_vid=841542445.1596797535&ga_sid=1600180445&ga_hid=82337495&ga_fc=0&ga_wpids=UA-36114089-1&icsg=2748790079488&dssz=68&mdo=0&mso=0&u_tz=60&u_his=11&u_java=0&u_h=768&u_w=1366&u_ah=728&u_aw=1366&u_cd=24&u_nplug=0&u_nmime=0&adx=87&ady=2217&biw=1314&bih=648&scr_x=0&scr_y=0&eid=21066468%2C21066944&oid=3&pvsid=1485510090774523&pem=383&ref=https%3A%2F%2Ffr.allafrica.com%2Fview%2Fgroup%2Fmain%2Fmain%2Fid%2F00074736.html&rx=0&eae=0&fc=1920&brdim=3%2C0%2C3%2C0%2C1366%2C0%2C1343%2C728%2C1331%2C648&vis=1&rsz=%7C%7CoeEbr%7C&abl=CS&pfx=0&fu=8320&bc=31&ifi=2&uci=a!2&btvi=2&fsb=1&xpc=G7djLs4qsF&p=https%3A//fr.allafrica.com&dtd=2877 Avocat de son Etat, Nana Akufo-Addo, né en 1944 à Kyebi dans l’est du Ghana, a grandi au sein de l’élite politique et sociale de son pays. Il a fait des études de droit et a exercé sa profession d’avocat en Angleterre et en France où il a vécu pendant cinq ans dans les années 1970, avant de rentrer au Ghana où il a créé son propre cabinet d’avocats. L’homme a consacré son expertise au service de l’avancement des droits de l’homme, l’Etat de droit, la justice, la liberté et la démocratie.

La CEDEAO est un regroupement de quinze pays ouest-africains mus par une volonté commune de fédérer leurs actions en vue d’assurer une intégration socioéconomique des populations de la sous-région.

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here