MTN Cameroun réduit officiellement ses effectifs de 10%

0
369

(BFI) – Dans un communiqué officiel publié il y a quelques jours, la filiale au Cameroun du groupe télécoms sud-africain MTN International, révèle avoir lancé une « réorganisation structurelle de ses équipes […] » qui conduira à une réduction de 10% de ses effectifs. Cette action est-elle due à la baisse du chiffre d’affaires enregistré en fin septembre 2018.

Ce communiqué intervient quelques jours après qu’une centaine d’employés de cette entreprise de téléphonie mobile ont reçu des lettres de licenciement. Cette séparation d’avec certains de ses employés, souligne MTN dans son communiqué, a obéi à la réglementation en vigueur au Cameroun.

Pour rappel, depuis l’arrivée d’un 3ème opérateur de mobile dans le pays, en septembre 2014, MTN Cameroun est à la peine. En l’espace de 5 ans, son parc d’abonnés a considérablement fondu, culminant à 6,9 millions d’abonnés à fin septembre 2018, contre 10 millions de clients, il y a cinq ans.

Au premier semestre 2018, MTN qui emploie directement environ 600 personnes a même perdu son leadership sur le marché camerounais, puisqu’il a été devancé sur le volume des revenus engrangés au cours de cette période par son concurrent Orange Cameroun.

Chiffre d’affaires en baisse de 8%

Les performances globales de la filiale au Cameroun du groupe sud-africain MTN International ne se sont pas redressées au 3ème trimestre 2018. Selon les états financiers officiels du groupe au 30 septembre 2018, en dépit d’une augmentation de 8,7% des revenus provenant de la data, MTN Cameroun affiche une baisse de son chiffre d’affaires de 8% en glissement annuel, plombé notamment par une diminution de 11,8% des revenus de la voix sortante.

Le groupe sud-africain explique cette nouvelle contreperformance par « un environnement opérationnel difficile » et la « pression de la concurrence » de plus en plus rude entre les trois opérateurs du mobile (MTN, Orange et Nexttel), qui se partagent le marché camerounais.

Afin de renverser cette tendance baissière des revenus globaux de sa filiale au Cameroun, MTN International dit compter sur « la transformation importante » en cours au sein de l’entreprise, à la faveur de la mise en place d’une équipe managériale renforcée et pilotée par Hendrik Kasteel, le nouveau DG de MTN Cameroon, qui a officiellement pris ses fonctions en septembre 2018.

Cette équipe, apprend-on, devrait œuvrer pour plus d’agilité dans l’exploitation de l’entreprise, tout en réduisant les coûts.

« Nous nous efforçons également à améliorer les relations avec nos nombreuses parties prenantes, y compris les autorités de régulation, et nous sommes encouragés par les tendances récentes, notamment en termes de nouveaux clients », soutient le groupe MTN dans son rapport financier intérimaire.

En effet, ledit rapport révèle que MTN Cameroun affiche un parc de 6,9 millions d’abonnés à fin septembre 2018, contre 6,6 millions au 2ème trimestre de cette année, ce qui représente une progression du parc d’abonnés de 300 000 clients sur une période de trois mois. Mais l’entreprise est toujours très loin des 10 millions d’abonnés qu’elle revendiquait, il y a 5 ans.

A côté du redressement de la courbe des abonnés, observé au 3ème trimestre 2018, MTN Cameroun a de nouveau fait des progrès sur le segment du Mobile Money, consécutivement à l’augmentation du nombre de clients actifs sur ce service. Cette progression a conduit à une croissance des revenus du Mobile Money de 41,1% au cours de la période sous revue, souligne le rapport du groupe.

Par Félix Victor Dévaloix

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here