Mohammadu Buhari inaugure la plus grande raffinerie modulaire du Nigéria

0
45
raffinerie

(BFI) – Au Nigéria, la première phase de fonctionnement de ce qui sera la plus grande raffinerie modulaire du pays, a démarré en présence du président. Une opération qui montre l’engagement des autorités aux côtés des initiatives visant à installer une industrie locale dynamique du raffinage pétrolier.

Le 24 novembre, le président Muhammadu Buhari a inauguré la première phase de production d’une raffinerie pétrolière modulaire appartenant à la société Waltersmith, à Ibigwe, dans l’Etat d’Imo. Cette première phase impliquera une capacité de production de 5 000 barils par jour. La seconde quant à elle portera la capacité totale de l’usine à 50 000 barils par jour.

La présence du président exprime pleinement la volonté des autorités d’accompagner les initiatives visant à raffiner sur place le pétrole extrait, afin d’atteindre l’autosuffisance en produits pétroliers. En 2018, Buhari avait désigné les raffineries modulaires comme l’un des quatre éléments de la feuille de route du gouvernement pour développer l’aval pétrolier.

« La réalisation de la feuille de route pour les raffineries nous conduira à terme à devenir un exportateur net de produits pétroliers non seulement vers nos voisins, mais aussi vers le marché mondial. Cette raffinerie modulaire sera la plus grande raffinerie modulaire mise en service dans le pays à l’heure actuelle », avait-il alors déclaré.

La première phase de fonctionnement de la raffinerie, dont les opérations commerciales ont démarré le 3 novembre dernier, atteindra sa pleine capacité début décembre. Il faut noter que le brut proviendra du champ marginal de Waltersmith, à Ibigwe. Pour ce qui est de la deuxième phase, elle sera scindée en deux étapes. La première permettra de produire 25 000 barils par jour de condensats et la seconde consistera en une autre usine de traitement de brut de 20 000 barils par jour.

Rémy Ngassana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here