Marché de l’énergie : InfraCo Africa étend son expertise solaire au Cameroun

0
616
Energie Solaire

(BFI) – InfraCo Africa,qui fait partie du Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG),a signé un accord de prêt convertible avec le projet Élan 1 SAS, engageant jusqu’à 1,7 million de dollars américains dans le développement du projet Élan Solar au Cameroun. Le projet Élan Solar sera le pionnier de la production d’énergie solaire photovoltaïque à échelle commerciale dans le mix énergétique duCameroun.

Le projet est parrainé par les promoteurs établis, GSCEnergy (Pty) Ltd et Sturdee Energy (Pty) Ltd, et constituera l’une des premières centrales solaires photovoltaïques au Cameroun. «Nous, avec Sturdee Energy, sommes ravis de nous associer à InfraCo Africa pour faire progresser Élan Solar, qui fournira une énergie supplémentaire propre au réseau camerounais. Le projet contribuera également à la réalisation des ambitions du gouvernement du Cameroun pour le secteur plus vaste des énergies renouvelables du pays » a indiqué Steven Moti, Président exécutif du groupe, GSC Holdings.

Selon les termes de l’accord signé entre InfraCo et les développeurs de la centrale, la firme britannique fournira son expertise en matière d’énergie solaire sur le réseau pour soutenir la construction duprojet. Pour James White, directeur exécutif, Sturdee Energy.
Élan Solar sera construit dans la région de Garoua au nord du Cameroun, «cet investissement d’InfraCo Africa reconnaît le travail professionnel accompli jusqu’à présent par GSC Energy et Sturdee Energy, en collaboration avec le gouvernement, afin d’explorer comment adapter la réglementation en vigueur dans le domaine de l’énergie hydroélectrique à l’énergie solaire bancable novatrice du bouquet énergétique camerounais. Nous sommes ravis de faire avancer le projet ensemble et nous sommes également reconnaissants du soutien sans faille que nous avons reçu du ministère de l’Énergie et des Ressources en eau. » La centrale de 50MWAC, qui devrait être construite en une seule phase, devrait commencer à fournir l’énergie dont elle a tant besoin au réseau interconnecté du nord du pays en 2021.

La dépendance actuelle du Cameroun vis-à-vis de l’énergie hydroélectrique a rendu les réserves vulnérables aux fluctuations des précipitations. La population du pays augmentant rapidement, le Gouvernement camerounais a estimé que l’énergie solaire avait un potentiel considérable pour stabiliser l’offre; répondre à la demande croissante d’électricité fiable des ménages et des entreprises. «Élan Solar est le premier projet énergétique d’InfraCo Africa au Cameroun. Nous sommes heureux de partager notre connaissance approfondie et notre expertise dans le secteur afin de faire œuvrede pionnier dans l’énergie solaire au Cameroun; transformer l’accès à une source d’énergie fiable pour les clients domestiques et commerciaux. » a affirmé Kodjo Afidegnon, responsable du développement commercial en Afrique de l’Ouest, InfraCo Africa.

A propos

InfraCo Africa fait partie du groupe de développement des infrastructures privées (PIDG). PIDG encourage et mobilise les investissements privés dans les infrastructures des marchés frontières de l’Afrique subsaharienne, de l’Asie du Sud et du Sud-Est, afin depromouvoir le développement économique et de lutter contre la pauvreté. Les 2,4 milliards USD engagés par les donateurs du PIDG depuis 2002 ont permis de mobiliser 22,9 milliards USD d’investissements du secteur privé. Le PIDG a soutenu 170 projets jusqu’à la clôture financière, dont 82 dans des États fragiles et touchés par un conflit. On estime que 231 millions de personnes ont désormais accès à des infrastructures nouvelles et améliorées.

InfraCo Africa reçoit des fonds des gouvernements du Royaume-Uni (DFID), des Pays-Bas (DGIS) et de la Suisse (SECO), par l’entremisede la fiducie financée par les fonds publics de PIDG. Àce jour, nous avons reçu un financement de 170 millions de dollars américains. Nous avons été créés et fonctionnons comme une société à responsabilité limitée enregistrée en Angleterre et au pays de Galles.

Par Rémy Ngassana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here