Lutte contre le Covid-19: l’Afrique centrale mobilise 2,5 milliards FCFA

0
26
cemac_siege

(BFI) – La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac) s’active à combattre la pandémie de Covid-19, qui a déjà touché les six États membres. Outre l’enveloppe de 2,5 milliards FCFA, les ministres de la Santé ont insisté sur l’échange d’informations entre pays.

Parmi les nombreuses mesures annoncées par l’organisation communautaire figurent celles de l’hygiène liée au lavage des mains, en mettant l’accent aussi bien sur la prise en charge des personnes infectées que sur les mesures de cantonnement telles que recommandées par l’Organisation mondiale de la santé. D’autres mesures préventives et quelques propositions devront prochainement être soumises à l’approbation des autorités sous-régionales.

À en croire un communiqué de la commission Cémac daté du 18 mars, ces propositions concernent la mise en place d’une cellule de crise, la tenue prochaine d’une réunion des ministres de la Santé des États membres, la suppression des missions non essentielles et l’assignation des agents à résidence pour travailler à domicile pendant deux semaines. Il s’agit en fait pour la commission d’éviter que la propagation du virus ait des conséquences dramatiques sur le plan humain et sur le plan économique.

« La commission Cémac contribuera, en dépit des limites de trésorerie qui sont les siennes, à la mise en œuvre desdites mesures. Ainsi, pour faire barrage à cette pandémie, la commission rappelle la nécessité d’agir de manière concertée collégiale et solidaire, en harmonisant l’échelle des mesures pour limiter les risques préjudiciables à notre espace communautaire », a souligné le président de la commission, Daniel Ona Ondo.

L’institution soutient les mesures prises par les États membres de suspendre la libre circulation des personnes et biens au sein de l’espace. Elle appelle, toutefois, les pays de préserver la circulation « sans entraves » des biens, afin de garantir les approvisionnements, notamment en médicaments. De même, la commission exhorte les États à faciliter l’entrée des experts sanitaires en vue de renforcer les dispositifs sanitaires locaux.       

À noter que les ministres de la Santé publique des pays de la Cémac se sont réunis deux fois, à Malabo, en Guinée équatoriale, et le 12 mars dernier à Douala, au Cameroun. Ils ont réitéré l’engagement à partager les informations et à sensibiliser au respect de la mise en quarantaine des personnes infectées. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here