L’Union européenne lance un projet de création de guichet unique portuaire pour améliorer les procédures douanières en Afrique de l’Ouest

0
163
Pojet IPCOEA
Les personnalités présentes au lancement de ce projet, ont tous salué cette initiative qui permettra d'améliorer de booster la compétitivité des ports.

(BFI) – Les Etats côtiers de la Cedeao viennent de bénéficier d’un projet de mise en place de guichet unique dans leurs ports. Financé par l’union européenne, à hauteur de plus de 1,5 milliard de Fcfa, ce projet dénommé «IPCOEA», vise l’amélioration de l’efficacité des opérations portuaires et douanières dans les ports de Etats visés par le projet.

Il est coordonné par l’Académie internationale de la Sécurité et de la sûreté maritimes et de l’Environnement de gênes, en partenariat avec l’Association de gestion des ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC) et l’académie régionale des Sciences et techniques de la mer (Arstm). La phase pilote du projet est prévue dans 7 Etats de l’espace Cedeao dont la Côte d’Ivoire où le lancement officiel, a eu lieu le 17 octobre 2019, à l’Arstm.

A la cérémonie d’ouverture, le Colonel Karim Coulibaly, directeur général de l’Arstm, a salué ce projet qui, dira-t-il, va contribuer véritablement, à l’amélioration des procédures douanières, au niveau des ports. Notamment, le processus de dédouanement des marchandises.

« L’exécution de ce projet vient à point nommé. C’est un projet important pour les ports, parce qu’il s’agit de l’amélioration de la qualité de leurs services. Il facilitera également la mise en place d’une véritable plateforme électronique qui regroupera un ensemble de modules mis à disposition et utilisés à travers le pays par la douane, les importateurs, exportateurs et commissionnaires agréés, les banques, les compagnies maritimes, les manutentionnaires, les ministères et autres agences gouvernementales », a-t-il affirmé.

Dans le même sens, le Colonel Kouassi Lucien Marcellin, Conseiller technique, représentant le secrétaire d’Etat, chargé des Affaires maritime, a souligné que le guichet unique est un nouveau paradigme de gouvernance qui entraîne une évolution des structures gouvernementales traditionnelles, vers de nouveaux accords répondant aux besoins des citoyens et des entreprises. « Sa mise en place permettra d’accélérer les procédures, de réduire les coûts et délais, et de créer un cadre de gestion transparente. La finalité étant l’amélioration de la gestion portuaire, et par ricochet, le commerce international », a-t-il poursuivi.

Le secrétaire général de l’Agepaoc, Jean-Marie Koffi, a pour sa part, indiqué que la mise en place du guichet unique portuaire permettra de réduire notamment, les tracasseries dans les ports. Le guichet unique portuaire permettra de garantir la fiabilité des opérations et de booster la compétitivité des ports. Avec le guichet unique portuaire, personne ne sera grugé.

Béatrice Bazzica, représentant l’Académie internationale de la Sécurité et de la sûreté maritimes et de l’Environnement de gênes, a quant-à-elle, indiqué que la première phase de ce projet, sera consacrée à la formation des formateurs. La seconde, c’est celle de la formation des communautés portuaires.

« Il s’agira de transmettre la capacité de développer des solutions informatiques pour la gestion des opérations portuaires. Nous allons fournir les outils aux acteurs pour développer leurs propres solutions informatiques de standard international. Mais aussi des ressources pour réaliser des actions dans chaque port. L’accent sera mis sur le renforcement des capacités », a-t-elle affirmé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here