Ludwine Oyeni Amoni, nommée Directrice générale de la Société Gabonaise d’Entreposage des Produits Pétroliers

0
325
Ludwine

(BFI) – Assise sur un siège éjectable après les événements qui se sont précipités la semaine écoulée, Nicole Assélé a été remplacée le 1er août 2019, à la tête de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP), par Ludwine Oyeni Amoni. Sous sa houlette, en 2018, BGFI Bank Gabon a réalisé 87,5% de bénéfice en une seule année (plus de 15 milliards de CFA).

Avant sa nomination, le 1er août 2019, comme Directrice générale la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP), elle était Directrice générale de BGFIBank Gabon depuis décembre 2017.

En 2018, Ludwine Oyeni Amoni a permis à BGFIbank Gabon de réaliser des performances financières exceptionnelles, avec un bénéfice net en augmentation de 87.5%, soit des profits chiffrés à près de 23 millions d’euros. Elle a également permis à la banque d’augmenter son capital social qui est actuellement d’un peu plus de 152 millions d’euros, faisant de BGFIBank Gabon la première et la seule banque commerciale en Afrique centrale à détenir un tel niveau de capital.

La publication de ces chiffres a eu lieu en mai 2019 à la suite de l’assemblée générale des actionnaires de BGFIBank Gabon qui s’est tenue le vendredi le 17 mai 2019 au siège social de la banque, à Libreville, sous la présidence de Henri Claude Oyima, PDG du groupe BGFI. Une performance qui a notamment valu à Ludwine Oyeni Amoni d’être nommée au conseil d’administration de BGFIBank Gabon comme administrateur exécutif.

Ludwine Oyeni Amoni a rejoint le groupe BGFIBank en février 2006 comme auditrice interne. Par la suite, elle a occupé les fonctions de chef de mission, chef de département audit interne et directrice de l’audit interne de BGFIBank Gabon, avant de devenir directrice de l’audit interne de BGFI Holding Corporation. Elle a également été présidente de l’association professionnelle des établissements de crédits du Gabon.

Ludwine Oyeni Amoni, sera secondée dans sa mission de redressement de la SGEPP par un nouveau directeur général adjoint, Guy-Francis Bignoumba, qui était conseillé du directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), avant sa nomination. Il est également un acteur de la société civile par sa casquette de président de l’Association Jeunesse consciente 90 (JC90).

La SGEPP, qui a réalisé une croissance de 5% l’an dernier, a pour mission l’entreposage de produits pétroliers, le conditionnement de gaz et la distribution du gaz butane sur l’ensemble du territoire gabonais, via des revendeurs agréés, auprès de 90% des foyers gabonais.

Par Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here