L’ITFC et ses Partenaires encouragent l’intégration régionale entre les pays Africains et Arabes

0
281
ITFC CEO Eng. Hani Salem Sonbol
ITFC PDG Ing. Hani Salem Sonbol honore ses partenaires lors de la cérémonie d'ouverture

(BFI) – La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), et ses partenaires ont annoncé de nouvelles initiatives stratégiques dans le cadre du programme « Arab – Africa Trade Bridges (AATB) ». L’annonce a été faite à l’occasion de la deuxième réunion annuelle du Conseil de Gouvernance de l’AATB tenue à Dakar le 7 Novembre 2019, sous le patronage de S.E. Amadou Hott, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération et Gouverneur de la BID.

Les dirigeants des huit institutions et pays partenaires du programme AATB, ainsi que la Banque Arabe pour le Développement Économique en Afrique (BADEA), la Banque Islamique de Développement (BID), la Société Islamique d’Assurance des Investissements et des Crédits à l’Exportation (ICIEC), la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), le Fonds de l’OPEP pour le Développement International (OFID) et le Royaume du Maroc, se sont entretenus lors des réunions visant à renforcer l’intégration économique des deux régions Africaine et Arabe. La session a également vu l’adhésion de deux nouveaux états membres, à savoir la République Arabe d’Égypte et la République du Sénégal.

Les membres ont réaffirmé le soutien actif de l’AATB à la mise en place de la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) par le biais de nombreuses initiatives stratégiques visant à stimuler l’intégration régionale entre les pays africains et arabes de l’OCI. Ces initiatives comprennent la promotion de divers programmes tels que: les infrastructures commerciales au Maroc et dans la région subsaharienne, la foire commerciale afro-arabe et la foire commerciale intra-africaine (IATF) (un événement B2B de jumelage d’entreprises des secteurs agroalimentaire et pharmaceutique), un renforcement des chaînes de valeur mondiales (notamment dans l’agriculture) et des plateformes numériques pour un meilleur réseautage.

« Grâce à l’AATB, l’ITFC et ses partenaires soutiendront activement la mise en place de la Zlecaf en renforçant l’intégration économique et la croissance durable des pays arabes et africains. Pour cela, les efforts de promotion du commerce se concentreront sur les secteurs à forte valeur ajoutée. Au vu du paysage économique actuel des pays ciblés, l’impact de ce programme sera le plus ressenti dans les secteurs de l’industrie, des intrants agricoles, de la santé et de l’industrie pharmaceutique », a déclaré l’Ing. Hani Salem Sonbol, Directeur Général de l’ITFC.

L’inauguration de la troisième réunion des acheteurs-vendeurs dans le secteur pharmaceutique et les industries connexes ayant eu lieu au cours de la cérémonie d’ouverture, a rassemblé 42 participants de 16 pays africains (acheteurs) et 37 participants de 4 pays de la région arabe (vendeurs). L’événement a permis plus de602 rencontres bilatérales ayant abouti à des transactions évaluées à 41 millions USD côté acheteur et 35 millions USD côté vendeur. La Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burundi, la Mauritanie, le Bénin, le Mozambique, le Burkina Faso, le Nigéria, l’Ouganda, le Mali, le Soudan, la Gambie, l’Éthiopie, le Niger et la Tunisie étaient représentés, ainsi que la Guinée Bissau et l’Egypte, tous deux en tête des négociations, côté acheteur et vendeur respectivement. Cette édition fait suite à des évènements précédemment organisés en Côte d’Ivoire et en Egypte, ayant généré des transactions commerciales d’une valeur de 100 millions USD.

Les projets de l’AATB, qui totalisent plus de 41,1 milliards USD, comprennent des programmes de flux inversés entre les pays arabes et africains, des lignes de crédit pour soutenir les exportations, des initiatives de jumelage d’entreprises, des assurance-crédit à l’exportation, des produits de financement du commerce et d’une étude pour la mise en place d’une plateforme logistique en Afrique.

AATB est un programme réunissant de nombreux pays, institutions et donateurs, et qui ambitionne de promouvoir les flux commerciaux entre les pays africains et arabes membres, de soutenir le financement du commerce et l’exportation et d’améliorer les outils de renforcement des capacités relatifs au commerce. Le programme est particulièrement axé sur les secteurs cibles notamment l’agriculture et ses industries connexes, les textiles; le secteur de la santé, dont les produits pharmaceutiques ; les infrastructures et les transports ; la pétrochimie ; les matériaux de construction et la technologie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here