L’insécurité au NOSO impacte les activités du géant cimentier Dangoté au Cameroun

0
218
Dangoté Cement

(BFI) – Au cours des neuf premiers mois de l’année 2019, la filiale camerounaise du géant cimentier nigérian Dangote a enregistré une baisse de ses performances.

« Notre installation de broyage de clinker de 1,5 million de tonnes à Douala a vendu environ 866 kt (866 000 tonnes) de ciment, les neuf premiers mois de l’année 2019, soit une baisse de 6% par rapport aux 920 kilotonnes (920 000 tonnes) vendues à la même période en 2018. Nous estimons que notre part de marché a été de 40% au cours de la période », déclare le groupe.

Cette baisse des performances, explique l’industriel nigérian, est due principalement aux problèmes de sécurité persistants dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. En effet, depuis octobre 2016, l’activité économique tourne au ralenti dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, à cause des combats entre les sécessionnistes et les forces de défense.

Au premier semestre de cette année, Dangote se plaignait déjà de la baisse de son activité, à cause de la crise sociopolitique dans les régions anglophones du Cameroun. Au cours de cette période-là, le cimentier avait déclaré avoir vendu environ 0,6 million de tonnes de ciment, soit une baisse de 7,1 % par rapport aux 0,64 million de tonnes vendues au premier semestre 2018.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here