Les résultats du groupe Attijariwafa Bank durement impactés au premier semestre

0
39
Attijariwafa-bank

(BFI) – Malgré une bonne dynamique commerciale sur le S1 2020, la crise a rattrapé Attijariwafa bank. Avec l’explosion du coût du risque et la contribution au Fonds Covid, le RNPG chute de 57,5% sur le premier semestre.

Suite à la réunion de son conseil d’administration le 22 septembre, Attijariwafa bank a rendu publics ses résultats sur le premier semestre 2020. Le groupe a été fortement impacté par la crise à l’instar des autres acteurs du secteur bancaire, malgré une bonne dynamique sur l’épargne et la distribution de crédits.

Une dynamique commerciale maintenue malgré le ralentissement

Au premier semestre, la banque affiche une hausse de 5,9% de l’épargne collectée par rapport au S1 2019. Le montant collecté est de 490,2 milliards de dirhams contre 462,9 milliards au S1 2019. Concernant l’octroi des crédits, malgré la crise, Attijariwafa bank affiche une hausse de 4% avec 330,2 milliards de dirhams de crédits distribués contre 317,6 milliards au S1 2019.

Ainsi, le PNB affiche en croissance de 5,1% pour s’établir à 12,4 milliards de dirhams. Mais la banque précise que « l’évolution du PNB est impactée négativement par le ralentissement général de l’activité résultant de la crise dans les différents pays de présence. Il est impacté positivement par certains éléments non-récurrents, plus particulièrement le bon comportement des activités de marché suite à la baisse des taux obligataires au Maroc au second trimestre ».

Le coût du risque s’envole

Cela dit, le coût du risque a explosé sur le S1 2020 et s’établit à 3 milliards de dirhams. Une hausse de 231% comparé au S1 2019, naturellement induite par « la détérioration significative du risque de crédit engendré par la crise de la Covid-19 et le provisionnement anticipatif prudent associé » précise la banque.

De ce fait, le RNPG d’Attijariwafa Bank est en fort repli de 57,5% à 1,2 milliard de dirhams, impacté par le coût du risque et le provisionnement. Le tout « conjugué à la contribution exceptionnelle au fonds spécial Covid-19 », ajoute la firme.

La société annonce entamer le dernier trimestre de l’année « dans un esprit positif et volontariste afin de soutenir ses clients et accompagner les efforts de relance de l’économie ».

Accompagnement clientèle

D’ailleurs, la société souligne sa contribution dans le soutien aux programmes d’aides de l’Etat. La société indique avoir financé 4.334 jeunes porteurs de projets à travers l’initiative « Intelaka » pour un montant de 710 millions de dirhams.

En terme d’échéances reportées sur les crédits à cause des difficultés rencontrées par la clientèle, Attijariwafa Bank annonce les avoir reportés pour 110.000 clients pour un montant de 2,5 milliards de dirhams. Sur base consolidée, le nombre passe à 210.000 clients.

Concernant les prêts « Damane Oxygène », la banque a distribué l’équivalent de 6,2 milliards de crédits, faisant ainsi bénéficier 18.200 TPE de financements. Sa part de marché est annoncée à 35%. Pour « Damane Relance », la somme prêtée est de 7 milliards de dirhams ayant bénéficié à 6.090 TPME.

La société annonce « avoir soutenu plus de 19.500 entreprises marocaines, majoritairement des TPME, à travers la distribution de 26 milliards de dirhams de crédits additionnels depuis le début de la crise ».

Félix Victor Dévaloix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here