Les recettes pétrolières gabonaise en hausse de 18,4 % par rapport à 2018

0
232
Plateforme pétrolière
La production de pétrole est en hausse au Gabon en 2019

(BFI) – Un chiffre qui s’explique par l’augmentation de la production de pétrole brut au Gabon de 16,7 % à fin septembre 2019, selon une note de conjoncture du troisième trimestre 2019 de la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale. La production journalière de brut s’élève donc à 222 500 barils/jour.

Au Gabon, la reprise économique se confirme. Après l’annonce d’un niveau de production historique de manganèse, c’est au tour du pétrole, l’une des principales ressources du Gabon, de s’afficher à la hausse.

A fin septembre 2019, le Gabon a produit, 8,226 millions de tonnes métriques de pétrole brut, soit 60,06 millions de barils. Une production en hausse de 16,7 % par rapport à la même période en 2018. Ce qui porte la production journalière de brut à 222 500 barils/jour.

Selon la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale, cette performance s’explique par la mise en exploitation du champ Simba par Perenco et les travaux d’amélioration des rendements des champs matures.

Sur la même période, les exportations de pétrole brut ont elles aussi fortement augmenté. Elles enregistrent une hausse de 20,7 % à 7,96 millions de tonnes métriques contre 6,594 millions de tonnes métriques l’année précédente, à destination pour l’essentiel du marché asiatique.

Seul bémol, la baisse du brut gabonais de 9,1% à 64,01 dollars le baril en raison du ralentissement de l’économie mondiale accentué par les guerres commerciales entre les États-Unis, la Chine et l’Europe notamment, qui impactent à la baisse la demande en énergie.

Reste que cette baisse du prix moyen du brut gabonais n’a pas empêché les recettes pétrolières d’augmenter de 18,4 % sur une prévision de 731,6 milliards de francs CFA. « Comparativement à la même période en 2018, les recettes pétrolières ont augmenté de 18,4 %, du fait de la hausse de la production pétrolière et de l’appréciation du taux de change dollar/franc CFA, nonobstant la diminution des cours du baril du pétrole », précise la note de conjoncture de la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale.

Objectif : 300 000 barils par jour d’ici 2020 – 2021

« L’ambition de notre pays est d’accroître la production pétrolière et de renouveler les réserves en relançant l’exploration, notamment dans les zones offshore profond et très profond. Nous cherchons à atteindre 300 000 barils par jour d’ici 2020–2021, soit environ 100 000 barils par jour de plus qu’actuellement », indique-t-on au ministère du Pétrole. Une ambition rendue possible grâce à l’adoption en juillet dernier d’un nouveau Code des Hydrocarbures plus favorable aux investissements dans le secteur.

Parallèlement, le Gabon poursuit à marche forcée la diversification de son économie. « C’est indispensable car le pays doit créer davantage de valeur ajoutée localement afin d’augmenter le nombre d’emplois disponibles », explique un économiste basé à Libreville. L’agriculture, secteur très intensif en main d’oeuvre, mais également l’industrie et certains secteurs tertiaires (santé, tourisme) font partie des priorités des autorités gabonaises.

La libreville

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here