Les exploitants forestiers du Cameroun réclament le report des paiements de la redevance forestière annuelle

0
475
Forêt

(BFI) – La crise du Coronavirus, qui secoue le monde entier, n’épargne pas les exploitants forestiers en activité au Cameroun. Par la voix de Giorgio Giorgetti, le président du Groupement de la filière bois du Cameroun (GFBC), ces opérateurs ont dit leurs inquiétudes au ministre de la Forêt et de la Faune, Jules Doret Ndongo. C’était au cours d’une audience tenue le 28 mai 2020.

À en croire M. Giogetti, licenciements, réduction des heures de travail, annulation des commandes, baisse de la production… sont les principaux maux qui minent la filière sylvicole au Cameroun par ces temps de Covid-19, a rapporté le quotidien gouvernemental Cameroon tribune.

Selon les opérateurs, ce tableau noir est venu davantage assombrir l’horizon de la filière bois au Cameroun, laquelle avait déjà du mal à amortir le choc de la chute de la demande du bois en Chine, l’un des principaux acheteurs des produits camerounais.

Aussi, face à ce double choc, les opérateurs demandent-ils au gouvernement camerounais des mesures d’accompagnement. La plus immédiate est, apprend-on, le report du paiement de la redevance forestière annuelle (RFA), pour le compte des 2e et 3e trimestres 2020.

Pour rappel, cette redevance, qui a rapporté au Trésor public environ 9 milliards de FCFA en 2018, est payée trimestriellement par les forestiers, en contrepartie de l’exploitation des Unités forestières d’aménagement (UFA) mis à disposition par l’État.

Investir au Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here