Les câbles à fibre optique connectent l’Afrique à l’économie numérique

0
768
Fibre optique

(BFI) – Quelle est la manière la plus efficace de connecter 40 000 étudiants universitaires à la plus grande source d’information au monde? Un réseau de fibre optique fiable.

«L’accès à Internet est comme de l’oxygène pour nous. C’est essentiel », déclare Lucas Chigabatia, directeur des technologies de l’information à l’Université du Ghana.

Alors, lorsque ces étudiants avaient besoin d’un meilleur accès à Internet pour leurs recherches, leurs cours et leur communication, Chigabatia a lancé une recherche d’une entreprise qui promettait rapidité et fiabilité. L’université a signé avec un fournisseur de services Internet qui utilise un réseau à accès ouvert de CSquared, une entreprise technologique qui pose des câbles à fibre optique à travers l’Afrique pour répondre à la demande croissante de large bande sur le continent. L’installation d’environ 20 kilomètres de câble sur le campus de l’Université du Ghana a donné aux étudiants la connexion Internet rapide et fiable dont ils ont besoin, tout en réduisant les coûts de connectivité de l’université de 30%.

Les câbles à fibres optiques ont le potentiel de révolutionner la connectivité Internet sur un continent où les trois quarts de la population restent hors ligne. Mais la technologie coûte cher. Un seul kilomètre de câble installé peut coûter entre 15 000 $ et 30 000 $ – et l’Afrique a besoin d’au moins un demi-million de kilomètres supplémentaires pour connecter le continent.

Étant donné que les gouvernements ne peuvent pas entreprendre seuls un projet de cette envergure, des investisseurs privés tels que CSquared interviennent pour répondre à la demande. La société propose une solution rentable en déployant des réseaux de fibre optique à accès ouvert en gros et neutres dans toute la région, reliant les utilisateurs finaux aux opérateurs de réseaux mobiles et aux fournisseurs de services Internet.

Depuis sa création en 2013, CSquared a posé 3 000 kilomètres de fibre optique et connecté plus de 40 fournisseurs de services Internet et opérateurs de réseaux mobiles dans sept régions métropolitaines du Ghana, du Libéria et de l’Ouganda. En 2017, IFC, Google Inc., Convergence Partners et Mitsui & Co ont annoncé un investissement pouvant atteindre 100 millions de dollars pour soutenir l’entreprise. Le réseau CSquared du Libéria a été construit en partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et le gouvernement du Libéria.

La participation de l’Afrique à l’économie numérique

Les avantages de l’amélioration des connexions Internet se répercutent sur l’économie. À l’Université du Ghana, Owusu Michael, 19 ans, affirme qu’un service Internet rapide et fiable partout sur le campus a été essentiel alors qu’il étudie pour devenir programmeur informatique.

«Avoir accès à Internet vous aide à mettre en valeur vos capacités», explique Michael, alors qu’il regarde une vidéo de codage dans le laboratoire informatique de 90 places de l’Université du Ghana. « C’est la liberté d’apprendre. »

Un meilleur accès à Internet permet également aux petites et moyennes entreprises de se développer. Pour Gregory Kankoh, PDG et designer de la marque de mode ghanéenne Nallem Clothing, la connectivité par fibre de CSquared aide l’entreprise à étendre sa portée mondiale et à se connecter avec de nouveaux acheteurs.

Nallem possède 11 magasins à Accra, la capitale du Ghana, et la société emploie 300 personnes. Il expédie des conceptions produites localement dans d’autres parties de l’Afrique ainsi qu’en Australie, en Europe et aux États-Unis. Soutenu par l’infrastructure de fibre de CSquared, Kankoh peut suivre la logistique d’expédition et présenter ses conceptions sur le site Web de Nallem.

«Pour que Nallem se transforme en une marque mondiale, disposer d’un Internet rapide est essentiel», explique Kankoh. «Cela nous permet de travailler tous ensemble.»

Partenariats «Capital patient» Plus

Les partenaires de CSquared ont joué un rôle clé dans son succès car ils ont apporté la profondeur et l’étendue de leur expérience dans les secteurs des technologies de l’information et de la communication. «Pour réaliser des infrastructures de fibre et de large bande sur le continent, il faut du capital patient. Sans l’investissement d’IFC, de Google Inc., de Convergence Partners et de Mitsui & Co., nous ne pourrions pas déployer à la vitesse et la qualité requises par les fournisseurs de services », explique Lanre Kolade, PDG de CSquared.

La société travaille actuellement sur des plans visant à étendre son infrastructure de fibre à davantage de pays en Afrique de l’Ouest et du Centre. «Notre vision est de connecter tout le continent. «Fibrer» en Afrique », déclare Kolade.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here