Les bons points du marché financier Camerounais en 2018

0
465
cmf_logo_670

(BFI) – Selon une note de conjoncture publiée ce lundi par la Commission des marchés financiers (CMF), le volume d’émissions sur le marché financier du Cameroun a connu, en 2018, un accroissement 25 fois supérieur à l’année d’avant, passant de 10 milliards à 256 milliards FCFA,

Autre point intéressant et non pas les moindres est que l’espace financier local a également connu, en 2018, l’arrivée de deux nouveaux intermédiaires en son sein, passant ainsi de 13 à 15 prestataires de services d’investissements. Pour sa part, le compartiment obligataire enregistre l’introduction en bourse de deux nouvelles obligations : l’emprunt obligataire de l’État du Cameroun («ECMR 5,60% net 2018-2023»), d’un montant de 200 milliards FCFA et l’emprunt obligataire privé dénommé «Alios 5,75% 2018-2023» de 8 milliards FCFA.

La deuxième opération citée, portée par la société Alios Finance, considéré comme le leader du crédit-bail au Cameroun, s’était finalement conclue avec la levée totale de 8,730 milliards FCFA alors que ECMR 5,60% net 2018-2023 enregistrait un taux de souscription de l’ordre de 138%, soit des propositions de 207 milliards FCFA dans lesquelles l’État a de nouveau sollicité et obtenu une allocation de 50 milliards FCFA.

Pour le reste, au 9 janvier 2019, 1399 titres de l’agroindustriel SAFACAM étaient offerts à la DSX à 28399 le titre. 114 actions de la SOCAPALM s’offraient à 54 le titre. En 2018, la SOCAPALM était le titre boursier le plus rentable.

Par Elise Nguélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here