Les banques camerounaises prêtent à accompagner les Pme

0
362
Bassilekin

(BFI) – En marge du salon Promote, une convention de partenariat a été signée entre l’Agence de promotion des Pme et des établissements financiers.

Le 23 février dernier, ce sont des jeunes entrepreneurs qui ont enfin pu dire devant les autorités, notamment le ministre en charge des petites et moyennes entreprises, toutes les difficultés qu’ils ont à obtenir des financements. En face, des responsables de banques attentifs mais qui ont aussi dit leur part de vérité dans cette relation de méfiance qui lie les responsables de Pme et les banques.

C’est ce problème que la convention entre ces établissements bancaires et l’Agence de promotion des Pme veut résoudre. « L’objectif de cette convention était de combler l’une des lacunes qui jusque-là persistait. Celle de la mise à disposition d’un certain nombre d’informations aux partenaires financiers. Nous pouvons effectivement avoir une excellente idée, mais il faut que toute l’information par rapport aux risques qui vont être pris par la banque soit mise à la disposition de l’institution bancaire », a indiqué Achille Bassilekin III, le ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat qui présidait la cérémonie.

D’après lui, cet aspect va venir renforcer les services non financiers d’accompagnement technique et de structuration déjà fait offerts par la banque. « Il faut que les deux parties se rapprochent et aplanissent les différends qui peuvent exister, surtout dans la qualité des informations qui sont diffusées. Le rôle de l’agence maintenant, c’est d’aider les Pme à mieux préparer leurs dossiers pour qu’ils puissent être présentés aux responsables des banques.

Il faut aussi que les chefs d’entreprises exposent très clairement leurs problèmes pour que la banque prenne ses précautions », dira un représentant de banque. Le mélange encadrement-financement doit être compact, dira Pierre Kam, secrétaire général de l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun. Pour lui, le financement ne reste pas le principal problème de la Pme, « c’est la Pme qui tient les clés de son émergence », va-t-il déclarer.

Par ailleurs, au cours de cette cérémonie, on apprendra que les banques accompagnent déjà les Pme et de fort belle manière. Afriland First Bank par exemple affirme disposer de dépôts des Pme à hauteur de 158 milliards de F et les financements accordés à ce jour sont de 134 milliards de F. La clientèle Pme représente 98% de la clientèle entreprises. Ecobank dit aussi être aux côtés des Pme avec des lignes de financements pour soutenir leur développement.

Par Elise Nguélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here