Le Zimbabwe va recalculer son PIB après l’adoption d’une nouvelle monnaie

0
328
Mthuli Ncube
Mthuli Ncube, Ministre zimbabwéen des Finances

(BFI) – Le Zimbabwe va recalculer son produit intérieur brut (PIB), suite à l’adoption d’une nouvelle monnaie en février dernier, a annoncé le ministre des Finances, Mthuli Ncube (photo), le 15 mai.

En février dernier, la Banque centrale du Zimbabwe avait annulé l’ancrage de son dollar électronique et de ses obligations de substitution à une valeur fixe au dollar américain. Elle a fusionné le tout dans une devise de transition de valeur inférieure appelée le dollar RTGS, en attendant la réintroduction, d’ici à la fin de l’année, du dollar zimbabwéen, la monnaie nationale abandonnée en 2009 dans un contexte d’hyperinflation.  

Pays d’Afrique australe dont l’économie peine à se relever de la grave crise provoquée par la réforme agraire mise en œuvre par l’ex-président Robert Mugabe, au début des années 2000, le Zimbabwe avait déjà adopté un nouveau mode de calcul de son PIB en octobre 2018.  A l’issue de cette mise à jour statistique, qui a pris en considération pour la première fois le vaste secteur informel, le PIB du pays a bondi de 40%, passant de 18 milliards de dollars à 25,8 milliards. « L’adoption du dollar RTGS nécessite le recalcul du PIB, qui ferait passer la taille de l’économie nationale à 70,1 milliards de dollars RTGS, soit environ 21 milliards de dollars au taux de change officiel », a expliqué M. Ncube.

Le ministre zimbabwéen des Finances a fait savoir, par ailleurs, que l’économie zimbabwéenne a enregistré une croissance de 6,2% en 2018 contre une prévision initiale de 3,1%.

Par Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here