Le tunisien Naoufel Chtara, nouveau directeur général de l’hôtel Pullman Douala Rabingha

0
781
CHTARA

(BFI) – C’est désormais officiel Naoufel CHTARA est le nouveau directeur général de l’hôtel Pullman Douala Rabingha. Il succède au Français, Loïc Boichot qui aura passé 4 ans à ce poste. L’installation du manager tunisien de 50 ans a eu lieu le 10 juillet 2019 au cours d’une cérémonie marquée par la présence de nombreux opérateurs économiques de la ville. La qualité des personnalités ayant assisté à l’installation de Naoufel CHTARA en dit long sur la place qu’occupe l’hôtel Pullman Douala Rabingha dans le paysage économique de la ville de Douala.

Dans un contexte marqué par le développement de plusieurs projets hôteliers d’envergures dans la ville de Douala, la Société nationale des Cocotiers (SNC) et son partenaire le Groupe Accor ont décidé d’injecter du sang neuf à la direction de l’hôtel Pullman Douala Rabingha afin de mieux répondre aux nouveaux enjeux de l’hôtellerie dans la capitale économique. Au regard du profil de Naoufel CHTARA, on comprend aisément que l’établissement hôtelier veut mettre la barre haute.

L’installation du manager des hôtels a drainé un important parterre d’invités: administratifs, chefs d’entreprises, particuliers et clients de cette structure hôtelière. Sa prise de service intervient dans un contexte particulier: celui de la rénovation de cet hôtel de 4 étoiles. Dans son mot de circonstance, Mamoudou Fadil, le vice-président de la Société nouvelle des cocotiers (SNC), a d’ailleurs insisté sur ce projet qui, d’après ses prévisions, « s’intensifieront dans les prochaines semaines », de concert avec le groupe Accor, partenaire technique de la SNC. Mamoudou Fadil, également Consul honoraire de Côte d’ivoire au Cameroun, affirme avoir été frappé par « le sens relationnel » du nouvel entrant, « sa capacité à fédérer les équipes autour des projets, et sa recherche des résultats probants ».

Naoufel Chtara reconnaît l’immense challenge attendu par les dirigeants de la SNC. Riche de sa carrière dans ce secteur, le directeur général du Pullman Douala Rabingha affirme vouloir «vivre sa passion d’hôtelier» dans un palace faisant partie, dit-il, des «one of the leading hotels of the world». Il place ses nouvelles responsabilités sous «la culture de l’hospitalité, la qualité et le confort des clients». S’adressant à ses collaborateurs, le directeur général entrant a effectué un important rappel: «partout où je suis passé, mes équipes et moi avons travaillé avec ardeur et abnégation, à apporter la satisfaction la plus complète à nos hôtes».

Naoufel CHTARA cumule plus de 25 ans de métier dans l’hôtellerie. Formé à l’école d’hôtellerie Nabeul de Tunisie où il faisait partie des lauréats dans la promotion de 1990, le manager est un homme d’expérience qui a roulé sa bosse dans les beaux et luxueux hôtels du continent. Après avoir occupé plusieurs postes de responsabilités dans différents segments dans les hôtels, Naoufel CHTARA est recruté comme directeur général du LAICO Atlantic Hotel de Banjul en Gambie en janvier 2013. Pendant son règne, il gagnera à deux reprises le certificat d’excellence de TripAdvisor. Il dirigera par la suite trois autres hôtels à savoir Sopatel Silmande Luxury Hotel à Ouagadougou au Burkina Faso, Jaz Hotel Group à Sousse en Tunisie et le tout dernier et non le moindre Azalaï Hotel de Bamako au Mali. C’est donc en conquérant que le manager tunisien arrive à l’hôtel Pullman  Douala Rabingha.

Parmi les défis qui attendent Naoufel CHTARA à l’hôtel Pullman Douala Rabingha, il y a la conduite des importants travaux de rénovation de l’établissement hôtelier qui sont éminents. Le nouveau directeur général s’attellera également à répondre aux besoins d’une clientèle de plus en plus exigeante. 

Par Chelsea Etoho Agoumé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here