Le transit aérien entre la France et l’Afrique en net augmentation de 5,15% en 2019

0
222
egyptair_avion_670

(BFI) – Les chiffres sont de la direction générale de l’aviation civile (DGAC) de France qui vient de publier le bulletin statistique du trafic aérien commercial pour 2019 :

20,54 millions; c’est le nombre de passagers comptés sur les vols entre la France et les dessertes africaines, soit une hausse de 5,15% en glissement annuel.

Sur ce total, 8,69 millions soit 42% ont été transportés par des compagnies françaises. Le reste l’ayant été par des compagnies aériennes étrangères dont des transporteurs africains notamment Air Algérie (2,86 millions de passagers), Royal Air Maroc (1,72 million de passagers), Tunisair (1,39 million de passagers), Air Mauritius (577 966) et Air Arabia Maroc (512 895). Sur la même période, le trafic fret entre la France et l’Afrique a bondi de 4,96% pour s’établir à 0,2 million de tonnes. 

C’est vers le Maroc que les liaisons ont été les plus importantes en 2019 avec 6,89 millions de passagers, suivies de celles vers l’Algérie (4,35 millions de passagers), la Tunisie (3,45 millions de passagers) et l’Égypte (639 096 passagers).

Vers l’Afrique de l’Ouest, c’est le Sénégal qui a capté le plus grand flux de passagers avec la France, soit 461 065 voyageurs en 2019. Il est suivi par la Côte d’Ivoire (423 063 passagers) et le Mali (215 150 passagers).

Avec ses 230 032 voyageurs aériens, le Cameroun a enregistré le plus important flux de passagers en Afrique centrale, suivi du Gabon (130 974 passagers) et du Congo (117 849 passagers).

En Afrique de l’Est, le Kenya avec ses 263 442 passagers et l’Éthiopie avec ses 212 227 passagers constituent les plus importants marchés pour les vols commerciaux avec la France.

Entre la France métropolitaine et l’Afrique Australe, les flux de passagers les plus significatifs ont été répertoriés sur les vols vers l’île Maurice (526 087 passagers), l’Afrique du Sud (335 833 passagers) et Madagascar (233 635 passagers). La DGCA fait par ailleurs remarquer une hausse, respectivement de 9,5% et 0,8%, du nombre de passagers des aéroports français d’outre-mer vers Madagascar (220 120 passagers) et l’île Maurice (633 979 passagers).

Cependant, le flux de voyageurs entre la France et le Nigeria, première puissance économique d’Afrique, a été modeste et a d’ailleurs connu une contraction. En 2019, seulement 181 761 passagers ont été enregistrés sur ce couloir, soit une baisse de 13,3 % en glissement annuel.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here