Le terminal roulier du port autonome d’Abidjan concédé à la société TERRA

0
273
Port de Kribi

(BFI) – La société Terminal Roulier d’Abidjan (TERRA) va poursuivre la gestion du terminal roulier du port autonome d’Abidjan (PAA) dans le cadre d’une nouvelle concession. Dans le cadre de la nouvelle concession, le Port autonome d’Abidjan (Paa) a fait des investissements estimés à 68 milliards de FCfa pour remblayer huit hectares de terre-plein et construire deux postes à quai.

Depuis le mercredi 15 janvier, le terminal roulier du Port autonome d’Abidjan (Paa) a officiellement été concédé à la société Terminal roulier d’Abidjan (Terra). La signature d’accord a eu lieu entre le directeur général du Paa, Hien Sié Yacouba et Régis Oliveira, directeur général de Terra. C’était en présence du ministre des Transports Amadou Koné et Moussa Sanogo, ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

Cette concession, explique le ministre des Transports, s’inscrit dans le cadre de la volonté du gouvernement de réformer et d’améliorer la productivité et la compétitivité du Paa qui a bénéficié d’importants investissements au cours de ces dernières années. Et, cela passe par la réorganisation des activités sur la plateforme portuaire, la modernisation de certaines infrastructures, dont le quai au trafic roulier.

Ce partenariat, se félicite Régis Oliveira, va permettre de « disposer d’infrastructures et d’équipements de qualité pour l’accueil des navires rouliers à destination de la Côte d’Ivoire ou plus généralement de la côte Ouest », mais également de réduire les temps de passage et améliorer la qualité des services offerts aux navires. Bolloré, Terminal Link, Grimaldi et Movis sont les actionnaires de référence de cette concession.

C’est dans ce contexte qu’il a été signé le 10 décembre 2008 avec la société Terra, une convention de concession portant sur l’aménagement et l’exploitation du terminal roulier pour une durée de 15 ans à compter de sa date d’entrée en vigueur fixée au 1er avril 2009. Déjà, dans le cadre de la mise en œuvre d’un vaste programme de modernisation et d’extension des infrastructures et des installations du Paa, le terminal devait être délocalisé. D’où la nécessité de réviser la convention qui liait la société Terra au Paa. Selon Hien Sié Yacouba, son directeur général, elle présentait « des faiblesses ».

Il fallait doter cette convention d’un plan d’investissement, d’un modèle financier régulatoire, assigner des objectifs de performance clairs aux concessionnaires mais également créer les conditions d’un développement du trafic roulier de transbordement.

Dans le cadre de cette nouvelle concession, le Paa a fait des investissements estimés à 68 milliards de FCfa pour remblayer huit hectares de terre-plein et construire deux postes à quai. L’aménagement des terre-pleins et l’acquisition des équipements de manutention sont à la charge du concédant (Terra) pour un investissement estimé à 11 milliards de FCfa.

À l’occasion, le ministre des Transport a invité le concessionnaire à se « mettre au travail » afin d’effectuer « les travaux nécessaires à une mise en exploitation effective du nouveau terminal » qui aura une capacité d’accueil de 70 000 véhicules. En rappel, le terminal roulier d’Abidjan, géré par TERRA depuis le 1er avril 2009, dispose actuellement de 37 500 m² de surface pour le parc véhicule et 19 500 m² de surface pour les magasins. Avec un tirant d’eau de 14 m, il s’étend sur 8,1 hectares.

Certifiée ISPS et ISO 9001, TERRA est le fruit d’un partenariat public-privé entre l’autorité portuaire d’Abidjan, plusieurs acteurs logistiques internationaux (dont Bolloré Ports, CMA–CGM, GRIMALDI et MOVIS) et des partenaires privés ivoiriens.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here