Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, sera investi ce jour

0
76
Akinwumi Adesina

(BFI) – Elu pour la première fois à la présidence du Groupe de la Banque, le 28 mai 2015, Dr Akinwumi Adesina, a été réélu pour un autre mandat de 5 ans, président dudit Groupe, le 27 août dernier, à l’occasion des 55èmes assemblées annuelles de l’institution.

La cérémonie d’investiture de Dr Akinwumi Adesina, qui a été reconduit dans ses fonctions à l’issue d’un vote unanime des gouverneurs de l’institution aura lieu, ce matin, en visioconférence dans le strict respect des directives de distanciation physique liées à la pandémie COVID-19.

Notons que les chefs d’État, les gouverneurs et les parties prenantes externes prendront part à cette importante cérémonie qui marque le début d’un autre challenge du président de la BAD.

Économiste du développement de renommée internationale, lauréat du Prix mondial de l’alimentation et du Prix SunHak pour la paix, Akinwumi Adesina s’est distingué en menant un programme audacieux visant à réformer la Banque et à accélérer le développement de l’Afrique.

Un mandat dans la continuité

Réélu président du Groupe de la Banque africaine de développement(BAD), le 27 août dernier, à l’issue de la 55e assemblée annuelle couplée à la 46e session annuelle du Fonds africain pour le développement, Akinwumi Adesina a placé son nouveau mandat dans la continuité des solides bases posées les cinq dernières années.

« L’avenir nous invite à œuvrer pour une Afrique plus développée et pour un Groupe de la Banque africaine de développement beaucoup plus fort et résistant. Nous nous appuierons sur les solides bases du succès enregistré au cours des cinq dernières années, tout en renforçant l’institution pour une plus grande efficacité et un plus grand impact », a déclaré le président réélu.

Pour y parvenir, Akinwumi Adesina qui dit avoir besoin du soutien des actionnaires et de tous les partenaires de cette institution compte pérenniser les acquis de son programme High 5 qui repose sur cinq priorités de développement, à savoir : éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; nourrir l’Afrique ; industrialiser l’Afrique ; intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des populations africaines.

Faisant le point des résultats dudit programme, il a indiqué qu’au cours des cinq années passées au service du continent, 18 millions de personnes supplémentaires ont désormais accès à l’électricité ; 141 millions ont bénéficié de technologies agricoles ; 15 millions ont eu accès à un financement et 101 millions ont désormais accès à des transports améliorés, tandis que 60 millions de personnes ont reçu un accès à l’assainissement.

S’agissant de l’institution, elle a, au cours du premier mandat du président de la banque, conservé sa note AAA attribuée par toutes les grandes agences mondiales de notation, ce qui a conduit au Conseil d’administration du Groupe d’approuver une augmentation de 125% du capital général, faisant ainsi passer de 93 milliards de dollars à 208 milliards de dollars, une augmentation jamais enregistrée dans l’histoire de cette institution.

Par ailleurs, ravi des efforts consentis pour le bien-être de l’Afrique et de ses populations, Akinwumi Adesina estime poursuivre la mission urgente et difficile qui consiste, sous sa présidence, à aider l’Afrique à se reconstruire, plus solidement, plus intelligemment et plus audacieusement après la pandémie de Covid-19.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here