Le port de Kribi réduit ses coûts de prestations

0
766
port-de-kribi

(BFI) – L’annonce a été faite par le directeur général du PAK, Patrice Melom, le 7 mars 2019 à Douala, la capitale économique camerounaise, au cours d’une rencontre d’information, d’imprégnation et d’intéressement des membres du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), à l’offre logistique et industrielle du port en eau profonde de Kribi.

Le Port autonome de Kribi (PAK), l’entreprise publique chargée de la gestion du port en eau profonde de Kribi, mis en service le 2 mars 2018, dans la région du Sud du Cameroun, a décidé de réduire de 20 à 30% les coûts des prestations, afin de pouvoir attirer le maximum d’opérateurs économiques sur la plateforme portuaire de Kribi.

A en croire la même source, les prestations concernées par cette réduction des coûts sont les services de remorquage et lamanage, de scanning et de manutention, qui sont tous réduits de 20%, contre 30% pour les droits de port des navires en opération sur le terminal à conteneurs.

Doté d’un terminal à conteneurs comptant 315 mètres de quais, concédé au consortium franco-chinois Bolloré-CHEC-CMA CGM, puis d’un terminal polyvalent long de 265 mètres, opéré en régie par le consortium camerounais KPMO, le port en eau profonde de Kribi revendique officiellement un volume de trafic de 6,4 millions de tonnes, pour 264 escales de navires, entre sa mise en service le 2 mars 2018 et le 31 décembre dernier.

Avec son tirant d’eau de 16 mètres, cette infrastructure portuaire est présentée par les experts comme étant l’une des plus stratégiques sur toute la côte ouest-africaine. La 2ème phase de construction de cette plateforme portuaire prévoit la mise en place d’un second terminal à conteneurs, doté de 750 mètres de quais, et deux autres terminaux minéralier et hydrocarbures.

Par Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here