Le nouveau président de l’Asac mise sur les assurances obligatoires pour booster le chiffre d’affaires de la corporation

0
56

(BFI) – Le nouveau bureau de l’Association des assureurs du Cameroun (Asac), conduit par Thiery Kepeden, ambitionne, au cours de son mandat, de booster le chiffre d’affaires de ce secteur au Cameroun. Cet indicateur a culminé à 210 milliards de FCFA en 2020, contre plus de 400 milliards de FCFA pour un pays de même niveau comme la Côte d’Ivoire.

Pour tenter de rattraper ce gap, a-t-on appris au cours de la cérémonie d’installation du nouveau bureau de l’Asac, le 4 juin 2020 à Douala, la nouvelle équipe entend, avec le concours des pouvoirs publics, optimiser les assurances obligatoires dans le pays. Il en est ainsi de l’obligation de souscrire une assurance « tous risques chantier » pour toutes les constructions dont le montant est supérieur ou égal à 100 millions de FCFA.

Selon l’Asac, cette disposition contenue dans une loi de 1975, suivie d’un décret d’application en 1977, n’est pas toujours respectée. Il en est de même de l’obligation de souscrire une police d’assurance pour les conteneurs sortant des ports, apprend-on. Instituée par la loi de finances de l’année 2018, cette disposition attend toujours d’être appliquée.

À l’analyse, si l’effectivité de ces assurances obligatoires peut permettre de booster le chiffre d’affaires des assureurs, en faisant notamment progresser le taux de pénétration de l’assurance dans le pays actuellement d’environ 3%, il y a lieu de craindre une répercussion de ces coûts supplémentaires sur l’ensemble de la chaîne de consommation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here