Le Niger reprend ses exportations des produits pétroliers vers le Nigéria

0
45
Transport pétrole

(BFI) – Depuis plusieurs mois, la suspension des exportations nigériennes de produits pétroliers vers le Nigéria affecte les échanges commerciaux entre les deux voisins. Pour y remédier, les responsables des secteurs pétroliers des deux pays se sont retrouvés à Niamey pour entamer des pourparlers.  

Vendredi dernier, les responsables des secteurs pétroliers du Niger et du Nigéria se sont rencontrés dans la capitale nigérienne pour échanger sur les conditions de reprise des exportations nigériennes de produits pétroliers vers le Nigéria. Celles-ci avaient été stoppées depuis plusieurs mois en raison notamment de la baisse de la demande au Nigéria et des difficultés liées à la pandémie du coronavirus.

Il faut rappeler que le Niger raffine l’équivalent d’environ 20 000 barils de pétrole par jour, dont la moitié sert à satisfaire la demande domestique. L’autre moitié est traditionnellement exportée vers des marchés demandeurs comme le Nigéria (surtout du gasoil), dont la faiblesse des activités de raffinage a créé une importante dépendance vis-à-vis des importations.

Par ailleurs, le Nigéria et le Niger ont l’avantage d’être frontaliers, ce qui diminue les charges, par rapport aux concurrents du Moyen-Orient ou d’Europe.

Les négociations qui s’ouvrent visent principalement à « revoir avec réalisme, minutie, et pragmatisme tous les contours liés à l’acheminement du pétrole nigérien vers le Nigéria », dans une logique de durabilité, explique Foumakoye Gado, le ministre nigérien de tutelle.

Pour sa part, le patron de la société publique nigériane du pétrole (NNPC), Mele Kyari, a souligné la nécessité de renforcer la coopération dans ce domaine. « Nous sommes des voisins très proches. Il n’y a pas de raison que nous ne puissions pas continuer nos relations commerciales surtout qu’elles sont profitables à nos populations respectives », a-t-il ajouté.

La partie nigérienne souhaite notamment un nouvel itinéraire plus fiable pour le camionnage des produits pétroliers vers le Nigéria. Selon Alio Toune, le patron de la société publique nigérienne du pétrole (SONIDEP), les postes de douanes de Dan Borto et Kamba devraient être mis à contribution.  

Depuis la mise en service de la Raffinerie de Zinder en 2012, le Niger a exporté vers le Nigéria près de 2 000 000 de tonnes de carburant (Super et gasoil) et 100 000 tonnes de GPL.

Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here