Le Maroc veut libéraliser l’autoproduction de l’électricité

0
214
Panneaux solaires

(BFI) – Au Maroc, les autorités élaborent actuellement la loi régissant l’autoproduction électrique par les acteurs non impliqués dans les activités traditionnelles de fourniture électrique. Une fois adoptée, elle permettra à toute personne physique ou morale d’autoproduire de l’énergie.

Le Maroc élabore actuellement une loi visant à réguler l’autoproduction électrique. Selon Hespress qui a obtenu une copie du document, l’élaboration de ce dernier s’est faite de manière très inclusive avec l’implication d’acteurs tels que le ministère de l’Energie, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, l’Agence marocaine de l’énergie durable, l’Autorité nationale de contrôle de l’électricité et de la Confédération générale des entreprises marocaines.

La loi permettra à toute personne physique ou morale disposant d’un compteur de devenir autoproducteur, exception faite de celles déjà impliquées dans la fourniture de services énergétiques au réseau. « L’autoproducteur peut produire de l’énergie électrique sur le même site de consommation comme il peut également produire à différents endroits à partir d’autres sites de consommation, et dans ce cas, il a le droit d’accéder aux réseaux électriques afin de livrer l’énergie produite des sites de production aux sites de consommation », affirme le projet de loi selon Hespress.

L’utilisation du réseau sera payante pour les autoproducteurs qui y auront recours. Un texte réglementaire sera élaboré après l’adoption de la loi pour déterminer les modalités pratiques comme le calcul de l’énergie qui pourra être injectée dans le réseau en cas de surplus et à quelle condition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here