Le kilogramme du cacao camerounais grimpe pour s’établir à un maximum de 1200 FCFA

0
195
Cacao

(BFI) – Entre le 31 mars 2020 et le 22 avril courant, le prix maximum du kilogramme de cacao dans les bassins de production du Cameroun est passé de 1100 à 1200 FCFA, soit un renchérissement de 100 FCFA sur une période de trois semaines.

Ces chiffres publiés par l’Office national du cacao et du café (ONCC), dans le cadre du Système d’information des filières (SIF), révèlent plutôt une embellie en pleine saison des pluies, période généralement marquée par un fléchissement des prix, à cause des difficultés d’accès aux bassins de production.

Cette augmentation s’explique par une demande importante. En effet, en plus de la réduction des quantités de fèves consécutive à la crise anglophone qui secoue les régions anglophones, notamment celle du Sud-Ouest qui était jusqu’à une époque le premier bassin de production du Cameroun, de nouveaux transformateurs ont fait leur entrée sur le marché. Sic Cacaos, filiale locale du Suisse Barry Callebault, a augmenté ses capacités de broyage des fèves, ce qui nécessite davantage de matières premières.

Fin mars, le début de la saison des pluies a provoqué une légère baisse du prix du kilogramme de cacao au Cameroun. Et selon les relevés de l’Office national du cacao et du café (ONCC), l’avènement de cette saison s’est accompagné d’une légère décote des prix du cacao dans le pays. D’après les informations du SIF, rendu au port de Douala, le kilogramme de fèves se vendait entre 1 000 et 1 100 FCFA le 24 mars 2020. Ces chiffres révélaient une baisse allant de 80 à 100 FCFA le kilogramme, puisque la même quantité de fèves revenait entre 1080 et 1200 FCFA il y a un mois.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here