Le groupe Bolloré exclu de la course pour la concession du terminal à conteneurs du Port autonome de Douala

0
518
PAD

(BFI) – La direction générale du Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise publique qui gère la plateforme portuaire de la capitale économique camerounaise, a rendu publique, le 8 janvier 2019, la liste des entreprises préqualifiées, en vue de la concession du terminal à conteneurs du port de Douala, opéré depuis 2005 par le consortium Bolloré-APM Terminals.

Alors qu’on s’achemine vers le non-renouvellement du contrat de ladite société, opérant sous la dénomination de Douala International Terminal (DIT) et dont la concession s’achève en décembre 2019, la liste restreinte est constituée du français CMA Terminals, de Dubaï Port World, du suisse Terminal Investment Ltd, de Hutchison Port Investments Ltd, immatriculée aux Iles Caïmans et du saoudien Red Sea Gateway Terminal. De fait, le couple Bolloré-APM Terminals, dont le contrat de concession du terminal à conteneurs du port de Douala (à travers la société Douala International Terminal, DIT), arrive à expiration en décembre 2019, est exclu de la suite de la compétition, bien qu’ayant postulé pour un renouvellement de son bail.

Selon des sources proches du dossier, Bolloré-APM Terminals avait pourtant postulé à la suite de l’appel public international à manifestation d’intérêt lancé en début 2018. Ce faisant, il avait été sélectionné dans un premier temps pour la suite des procédures de qualification, avant que son dossier ne soit écarté pour des raisons non encore élucidées.

Créée dans le cadre de la convention de concession du terminal à conteneurs, signée en juin 2004 avec le PAD, DIT a pour missions la gestion, l’exploitation et le développement de l’activité de manutention sur la place portuaire de la plus grande ville du Cameroun. Selon les statistiques de l’entreprise, les volumes manutentionnés par cet opérateur ont progressé de 193% entre 2005 et 2017.

Finalement, la liste initiale a été rallongée, puisqu’elle compte désormais cinq entreprises préqualifiées. Bien plus, elle a été remaniée, avec notamment l’exclusion de DIT (Bolloré-APM Terminals) de la suite du processus, de même que la société Port of Singapore Authority (PSA International).

Par Placide Onguene

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here