Le Ghana envisage réduire les parts de marché de MTN

0
245
MTN Botswana

(BFI) – L’autorité ghanéenne de régulation du secteur des télécommunications a révélé que la part de MTN dans les abonnements de données mobiles représentait près de 70 % du marché et envisage mettre en œuvre un ensemble de politiques visant à réduire la domination de MTN sur le marché national des télécommunications. MTN Ghana, pour sa part dit n’avoir pas encore été notifié.

Dans un communiqué du gouvernement Ghanéen, « La National Communications Authority (NCA) commencera dans les prochains jours la mise en œuvre de politiques spécifiques pour garantir des conditions équitables pour tous les opérateurs de réseau dans le secteur des télécommunications ». MTN a été déclarée une grande force de marché, obligeant le régulateur à prendre des mesures correctives pour permettre une plus grande concurrence sur le marché. Les statistiques de la NCA ont montré que la part de MTN dans les abonnements aux données mobiles représentait près de 70% du marché de janvier à mars.

Pour corriger cela, le régulateur mettra en œuvre une série de mesures, notamment un taux de connexion favorable pour les opérateurs défavorisés, la fixation de prix plancher et plafond sur toutes les minutes, les données, les SMS et l’argent mobile, et veillera à ce que les différents fournisseurs d’opérateurs ne soient pas soumis à prix ou comportement d’exclusion.

MTN Ghana a déclaré dans un communiqué publié lundi qu’il n’avait pas encore reçu la notification officielle du régulateur et l’attendait pour évaluer les détails.

La société a déclaré avoir vu des rapports des médias sur les plans du régulateur, la National Communications Authority (NCA), pour assurer une concurrence loyale dans l’industrie des télécommunications. Cependant, l’opérateur africain des télécomms affirme qu’il n’avait pas encore reçu « de notification officielle de la part du régulateur et attend cela pour évaluer les détails« .

Cela vient après que la ministre des Communications, Ursula Owusu-Ekuful, a publié une déclaration, annonçant des «mesures correctives» dans le cadre de la politique nationale des télécommunications (NTP) pour assurer une plus grande concurrence sur le marché, pour permettre une tarification appropriée pour les consommateurs et faciliter la croissance globale de L’industrie.

Selon le ministre, ils examineront et approuveront les prix de MTN conformément à la loi, car il a été déclaré pouvoir de marché important (SMP).

Mais une déclaration publiée par Scancom Plc a déclaré: « MTN Ghana respecte le mandat de la NCA de réglementer le secteur des télécommunications au Ghana sur la base de la législation et des meilleures pratiques.« 

Le communiqué ajoute que MTN sortira publiquement après avoir évalué les détails lors de leur notification officielle. «Nous tenons à assurer à nos chers actionnaires et clients que notre engagement à fournir un nouveau monde numérique audacieux au Ghana reste intact et qu’ils peuvent compter sur notre investissement continu dans les infrastructures et les produits et services innovants.»

«MTN Ghana se concentre sur la fourniture de la technologie habilitante pour soutenir l’économie numérique du Ghana et stimuler la productivité, en particulier pendant la pandémie Covid-19.» Elle a assuré à tous que le leader des télécommunications restera «éthique» et engagé dans toutes ses obligations réglementaires.

Elise Nguélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here