Le Congo veut améliorer l’accès aux services numériques

0
216
Léon Juste Ibombo
Le ministre Léon Juste Ibombo

(BFI) – Le gouvernement congolais vient de renouveler son engagement en faveur de l’inclusion numérique à travers le Fonds d’accès pour le service universel des communications électroniques. L’installation des lignes à fibre optique devrait se poursuivre à l’intérieur du pays et la connexion avec les États voisins.      

La République du Congo à l’instar du reste de la planète a célébré, le 17 mai dernier, la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information. « Connect 2030 : les technologies de l’information de la communication au service des Objectifs de développement durable (ODD) », tel est le thème de l’édition 2020 marquée par la crise sanitaire du coronavirus (Covid-19).

Pour le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo, cette journée est néanmoins l’occasion de réfléchir sur les progrès réalisés au niveau national et les tendances qui se font jour pour promouvoir les avancées au plan social, économique et environnemental. Ceci contribuera, a-t- il estimé, à la réalisation des cinq buts stratégiques des ODD : la croissance ; l’inclusion ; la durabilité ; l’innovation et le partenariat.

Pour cela, l’accès aux services électroniques doit être amélioré pour le bien-être de la population congolaise. « Il est aujourd’hui admis de tous que le développement numérique est un catalyseur du développement durable. Afin d’en concrétiser pleinement les avantages, il est impératif d’encourager le déploiement de réseaux, large bande haut débit, en les rendant accessibles à tous, y compris sur le plan financier », a-t- il déclaré.

Le gouvernement mise sur son initiative du Fonds d’accès pour le service universel des communications électroniques, instauré l’an dernier, pour rendre accessibles les réseaux de télécommunications sur l’ensemble du territoire national à faibles coûts. Dans ce sens, de nouvelles localités seront connectées au réseau télécom à partir de cette année, notamment Bouaniela, Boyelle, Ikpembele, Mboumbée, Angouani, Okassa, Les-Saras, Bokoma, Ngoko, Loulombo.

Un autre chantier est celui de la construction des lignes à fibre optique censées interconnecter le Congo au Cameroun et à la Centrafrique. Les travaux d’installation de la fibre optique, estimés à plus d’une dizaine de milliards FCFA, seront entièrement financés par la Banque africaine de développement.

Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here