Le Congo découvre 2 milliards de barils de pétrole onshore

0
380
Onshore

(BFI) – Deux sociétés d’exploitation pétrolière ont présenté, samedi à Oyo, ville natale du président Denis Sassou-Nguesso, les caractéristiques du premier gisement onshore de pétrole découvert dans la région de la Cuvette au nord du Congo, pouvant quasiment quadrupler la production du pays. Les réserves de ce gisement sont estimées à quelque 359 millions de barils.

Officiellement, le pays produit actuellement 350 000 barils de pétrole par jour, ce qui en fait le troisième producteur d’Afrique subsaharienne, loin derrière le Nigeria et l’Angola.

Le gisement du Delta de la Cuvette (son nom officiel) pourrait quasiment quadrupler la production du Congo. Il s’étend sur une superficie de 9 392 m2 et dispose de quatre puits, dont le premier est en perforation depuis mars, selon la Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD-Oil) et l’entreprise Petroleum Exploration & Production Africa (PEPA), chargées de son exploitation.

D’après les études de prospection, le gisement pourrait produire jusqu’à plus d’un milliard de mètres cubes d’hydrocarbures, dont 359 millions de barils de pétrole, soit 983 000 barils par jour, a affirmé Mohamed Rahmani, directeur marketing de la SARPD-Oil. « La part de l’Etat congolais [qui a attribué le permis en 2006] sera de 35 % », en rapport avec un accord de partage de production, a-t-il précisé. Cela pourrait quadrupler la production du Congo, qui se situe actuellement à plus de 330 000 b/j, selon les derniers chiffres de l’Opep. La production a régulièrement augmenté ces dernières années, le gouvernement s’étant fixé comme objectif d’atteindre 400 000 b/j d’ici 2020.

« Nous ne sommes pas encore en phase de production, mais plutôt dans la dernière phase de perforation. Et dans les déblais qui remontent en surface, nous avons trouvé des huiles, c’est-à-dire du pétrole », a expliqué Albert Boukoulou Matondo, ingénieur forage sénior du gisement découvert. « Je peux confirmer qu’on a traversé des zones réservoirs imprégnées avec des hydrocarbures. C’est un puits d’exploration pure », a-t-il ajouté.

La SARDP-Oil et PEPA sont dirigées par Claude Wilfrid Etoka, un homme d’affaires congolais très proche du président Denis Sassou-Nguesso, tous deux originaires de la Cuvette. « Renforcer l’indépendance énergétique du Congo, tel est le rôle que doit jouer le Delta de la Cuvette », a-t-il déclaré. Il s’agit de notre première découverte onshore et elle nous laisse beaucoup d’espoir que nous ferons plus de découvertes, en particulier maintenant que nous allons attribuer plus de blocs pour l’exploration pétrolière dans le cycle de licences en cours,” a déclaré le S.E. Jean-Marc Thystère-Tchicaya, ministre des Hydrocarbures de la République du Congo
Il s’agit de notre première découverte onshore et elle nous laisse beaucoup d’espoir que nous ferons plus de découvertes, en particulier maintenant que nous allons attribuer plus de blocs pour l’exploration pétrolière dans le cycle de licences en cours,” a déclaré le S.E. Jean-Marc Thystère-Tchicaya, ministre des Hydrocarbures de la République du Congo
Dans une vidéo projetée lors de la cérémonie de présentation du Delta de la Cuvette, à laquelle assistaient quelques membres du gouvernement, Denis Sassou-Nguesso s’est félicité de l’opération de forage du gisement. « C’est une nouvelle qui nous réjouit tous, car c’est le résultat d’un long processus qui a commencé dans les années 1980 », a-t-il fait savoir.

Le gisement Delta de la Cuvette qui couvre 9 392 m2, comprend quatre puits. Le premier a été foré en mars de cette année. Une fois pleinement exploitée, cette licence pourrait propulser le Congo en tant que troisième producteur de pétrole d’Afrique, devant l’Algérie et la Libye.

Par Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here