Le Cameroun connaît une croissance de 3,9% au deuxième trimestre 2018

0
227
port douala
Port de Douala s'ouvre vers le Tchad et la Centrafrique

L’Institut national de statistique (INS) vient de publier son rapport sur l’économie du Cameroun pour le compte du deuxième trimestre de l’année 2018. Selon l’INS, la croissance de l’activité économique du pays au cours de la période sous revue est de 3,9%.

Au premier semestre de l’année en cours, cette croissance était de 3,2%. « Du côté de l’offre, toutes les branches d’activité du secteur primaire se sont bien comportées, à l’exception de l’agriculture industrielle et d’exportation.», indique l’INS.

Certaines branches d’activité ont porté la croissance dans le secteur secondaire. C’est le cas des activités de construction (BTP) et des autres industries manufacturières, en particulier la transformation du bois, la fabrication de boissons, le raffinage du pétrole brut et la production de caoutchouc. Par contre, le repli des activités « d’extraction de pétrole brut » et « agroalimentaires » ont freiné la croissance dans ce secteur.

Toutes les branches d’activité du secteur tertiaire enregistrent des contributions positives à la croissance. Ce secteur a été impulsé par les activités de commerce et réparation, les services professionnels aux entreprises et le transport.

Du côté de la demande, l’amélioration de la croissance économique est essentiellement soutenue par la consommation finale et l’investissement privé. Cette tendance est ralentie par un repli en volume de 10,8% des exportations et une hausse en volume de 8,3% des importations.

La capitale économique du Cameroun, Douala, produira à elle seule plus de 70% des recettes douanières au 4ème trimestre 2018

La direction générale des douanes du ministère camerounais des Finances projette de collecter un volume de recettes douanières de 261,5 milliards de francs Cfa au cours du 4ème trimestre de l’année 2018 courante, apprend-on officiellement.

Sur cette enveloppe, les secteurs des douanes du Littoral I et II, qui couvrent le territoire de la capitale économique du Cameroun, ambitionnent de mobiliser un peu plus de 238 milliards de francs Cfa, soit plus de 70% de l’enveloppe globale.

Dans le détail, 85 milliards de francs Cfa seront collectés au mois d’octobre 2018, contre 87,5 milliards de francs Cfa en novembre et 89 milliards de francs Cfa au mois de décembre 2018.

Par Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here