Le cacao, principale source de revenus des populations du Sud Cameroun

0
158
culture-du-cacao
(BFI) – Plus qu’une culture le cacao est pour beaucoup dans la région du Sud une tradition. Une précieuse source de revenus soigneusement entretenue de génération en génération. L’or brun nourrit, soigne et instruit.

Pour René Assoumou cacaoculteur, « mais ici le cacao est à la base de tout, c’est notre produit de rente. C’est notre première spéculation ». Malgré l’enclavement des bassins de production, la fluctuation du prix du kilogramme de cacao et l’action néfaste des acheteurs véreux appelés cockseurs les producteurs ne baissent pas les bras.

Ils explorent de nouvelles méthodes plus porteuses comme les ventes groupées et la transformation locale. Selon Laurent Ekoumou cacaoculteur, « je fais dans la transformation du whisky de cacao, du beurre de cacao et de la poudre de cacao. Par moment le cacao tonifié et le cacao caramel. Mais nous n’avons pas le matériel on le fait de manière artisanale ».

Accentuer la transformation

Grâce au dynamisme et à la passion des populations pour la précieuse fève la région du Sud a atteint une production de vingt-trois mille tonnes de cacao marchand la saison écoulée.

Des chiffres qui confirment son classement parmi les plus grands bassins de production du pays. La culture du cacao occupe ainsi une place de choix dans l’économie et le quotidien des populations.

Selon Simon Alain Messi, délégué régional du Minader du Sud, « nous disons aux gens maintenant de diversifier un peu. Mais vraiment quand vous voulez parler avec un producteur parler lui prioritairement du cacao ». La révolution du cacao Made in Cameroon a toute les chances de prendre corps dans la région du Sud.

Par Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here