L’Anor envisage accentuer son action de contrôle qualité

0
217
ANOR

(BFI) – Les nouvelles orientations ont été définies en fin de semaine dernière au cours des conseils d’administration ordinaire et extraordinaire de cette structure.

Les 18 et 19 juin derniers, le conseil d’administration de l’Agence des normes et de la qualité (Anor) était réuni en session ordinaire puis extraordinaire. Plusieurs sujets à l’ordre du jour de ces assises, dont la présentation de la mise en œuvre des résolutions de la session ordinaire du précédent conseil, l’examen et l’arrêt des comptes et états financiers de l’exercice budgétaire clos au 31 décembre 2019. L’examen et l’approbation du rapport annuel de performance de l’exercice 2019, l’examen du plan stratégique 2020-2030 de l’Anor consécutive au décret présidentiel de mars 2019 portant réorganisation de cette structure étaient également au menu.

« En attendant la validation par le gouvernement des différents plans d’actions qui ont été retenus, il faut retenir que les nouvelles missions de l’Anor, notamment celle qui concerne le contrôle qualité dans les marchés et également la centralisation et la coordination de toutes les opérations liées à la normalisation sont désormais applicables », a indiqué Barbara Elemva-Amana, administratrice au terme des travaux.

Mais le contexte dans lequel se déroulent ces réunions n’a pas échappé aux membres du conseil. « Au moment où notre tissu économique est fortement perturbé par cette crise sanitaire avec une montée fulgurante du nombre de cas positifs, l’Anor, bras séculier du gouvernement dans la structuration d’une économie émergente, se trouve plus que jamais interpellée dans la lutte engagée contre le Covid-19 », a indiqué Mohamadou Bayero Fadil, président du conseil d’administration.

L’un des chantiers sur lequel l’Anor entend s’engager est celui du contrôle de la qualité des médicaments en circulation et dont les supposées vertus seraient de véritables tueurs du Covid-19. L’organe est donc appelé à travailler en concertation avec le ministère de la Santé. Mais déjà, il faut relever comme l’a indiqué Barbara Elemva-Amana, que l’Anor a déjà engagé beaucoup d’actions dans le cadre de la riposte contre la pandémie du Covid-19. Ceci, en élaborant et adoptant certaines normes qui régissent différentes activités. Actions qui seront densifiées dans les prochains jours, notamment dans le volet la veille et infrastructure qualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here