L’ambitieux plan d’investissements de 2807 millions de dollars de KPMO au Port de Kribi

0
108
Gabriel Manimben
Gabriel MANIMBEN, PCA de KPMO

(BFI) – Au Cameroun, KPMO propose un plan d’investissements de plus de 2 807 millions de dollars pour la construction du terminal minéralier et d’une ligne ferroviaire devant relier le gisement d’Avima (Congo) au port de Kribi. Des chantiers connexes sont également prévus, en collaboration avec Avima Iron Ore Limited.

Kribi Port Multiple Operators (KPMO), consortium regroupant neuf entreprises à capitaux camerounais, veut davantage se positionner dans le port de Kribi au moment où sa gestion en mode régie du terminal polyvalent arrive à terme à la fin 2020. Reçus en audience par le ministre des Transports le 26 août dernier, Gabriel Manimben et Alain Claude Atangana Zang, respectivement président du conseil d’administration et directeur général de KPMO, ont présenté leur ambitieux plan d’investissements qui repose sur deux chantiers majeurs, rapporte Cameroun tribune.

Le premier projet porte sur la construction d’un terminal minéralier avec deux postes à quai de 350 m chacun pouvant embarquer jusqu’à 100 millions de tonnes de marchandises par an. En collaboration avec son partenaire Avima Iron Ore Limited, le consortium (Transimex, APM, Groupe 2M, Sapem, 3T, Camtransit, Copem, Star, Global Outsourcing), propose des investissements sur fonds propres (en PPP/BOT), sans endettement de l’Etat d’environ 2 807 millions de dollars.

Dans son plan d’affaires, KMPO entend également construire une ligne de chemin de fer depuis Avima au Congo jusqu’au port de Kribi en passant par Nabeba et Mbalam. Pour cela, le consortium compte profiter du protocole d’accord signé, en juin dernier, entre le port autonome de Kribi (PAK) et le britannique Avima Iron Ore Limited, pour la réception, le stockage et le chargement de minerai de fer des sites miniers d’Avima vers le port de Kribi pour exportation. On parle ici d’un gisement de minerai de fer à haute teneur avec une ressource d’environ 700 millions de tonnes de minerai de fer.

Comme investissements périphériques, KPMO prévoit entre autres la création d’un port sec à Edéa pour les marchandises destinées à l’hinterland, la construction d’un parc-autos sous douane sur le modèle de celui de Cotonou, l’acquisition de 150 camions spéciaux pour le transport du minerai de fer ainsi que l’aménagement de magasins et entrepôts pour les marchandises générales ainsi que le développement des zones industrielles et logistiques.

Mis en service en mars 2018, le port en eau profonde de Kribi, qui revendique le plus grand tirant d’eau sur la côte ouest-africaine (16 mètres), dispose actuellement de deux terminaux. Un terminal à conteneurs de 350 mètres de long opéré par le consortium Bolloré-CHEC-CMA CGM, et un terminal polyvalent, géré par KPMO, dans le cadre d’une régie pour une période transitoire de deux ans. La gestion dudit terminal passera, dès l’année prochaine, entre les mains de la Kribi Multipurpose Terminal (KMT), filiale camerounaise du philippin International Container Terminal Services Inc. (ICTSI).

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here