L’Afrique continue d’être la première source des importations chinoises sur le marché mondial

0
88

(BFI) – Le continent africain est en première ligne dans l’approvisionnement mondial de plusieurs denrées agricoles. A côté de cultures comme le cacao et la noix de cajou, figure le sésame dont les exportations ont été très dynamiques ces dernières années.

L’appétit de la Chine pour le sésame africain ne se dément pas. D’après les données du service d’information agricole N’kalô, les exportations africaines de la graine vers l’Empire du Milieu ont atteint plus de 400 000 tonnes sur la période allant d’octobre à avril. Ce volume représente 60 % des achats chinois qui dans l’ensemble ont progressé de 47 % sur ladite période en s’établissant à environ 675 917 tonnes.

Dans les détails, le Soudan demeure le plus gros exportateur vers le pays d’Asie avec 120 554 tonnes. Il est suivi par le duo formé par le Niger et le Nigeria qui a expédié 192 985 tonnes soit presque le double du stock écoulé à la même période un an plus tôt. Le couple formé par le Burkina Faso et le Togo arrive en troisième position avec des envois qui ont totalisé 94 466 tonnes, un volume en hausse de 42 % en glissement annuel.  

Avec cette bonne performance à l’export, le continent africain vient confirmer son statut de principal fournisseur de sésame pour un marché chinois en pleine croissance depuis une décennie. Pour rappel, l’Afrique compte pour environ 50 % de la production mondiale de sésame.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here