La simplification des procédures de création d’entreprise permet d’économiser 197 milliards FCFA à fin 2018 au Cameroun

0
169
CFCE

(BFI) – L’Institut national de la statistique (INS) analyse dans une récente note la réforme camerounaise liée à la simplification des procédures de création d’entreprises depuis 2010. A ce sujet, indique l’INS, les économies réalisées par les entrepreneurs par rapport à la situation antérieure aux réformes sont considérables. La valeur financière de ces économies, sur la période allant de 2010 à 2018, se situe à un montant actualisé de 197,3 milliards FCFA à fin 2018.

« Après la mise en place des Centres des formalités de création des entreprises (CFCE) en 2010, il a été enregistré dans ces centres 83 817 nouvelles créations d’entreprises. La réforme a consisté en une simplification des procédures, qui s’est traduite par un gain de temps et un gain de coût », relève l’Institut.

Avant la mise en œuvre de cette réforme, indique l’INS, la dépense moyenne qu’engageait un entrepreneur (toutes les pièces sauf la carte de contribuable) se situait à près de 482 000 FCFA. Les délais étaient de 29,5 jours. Après la réforme, ce coût est passé à 41 500 FCFA, soit un gain économique de 440 500 FCFA en moyenne pour chaque nouvelle création ; ce qui fait un gain financier total brut de 36,9 milliards FCFA pour le secteur privé sur la période 2010-2018 et un gain actualisé de 40,4 milliards FCFA en fin 2018.

Autre exemple : la carte de contribuable. Les frais relatifs à son établissement étaient de 1 500 FCFA avant la réforme. La réforme instituant la suppression desdits frais a procuré un gain économique total capitalisé de 138,6 millions FCFA au secteur privé, correspondant au nombre de nouvelles créations enregistrées sur la période (83 817) multiplié par les frais avant la réforme. Sur la période 2008-2010, le revenu moyen provenant des recettes de la patente est de 1 250 527 FCFA par entreprise. En appliquant cette moyenne sur les nouvelles créations, l’on obtient le gain financier actualisé de 114,7 milliards FCFA.

Pour ce qui est des annonces légales après création d’une entreprise, elles coûtaient 75 000 FCFA avant la première réforme intervenue en 2015. Elle est passée à 57 000 FCFA après la première réforme et 45 576 entrepreneurs en ont bénéficié. Ce qui fait un gain économique de 965,2 millions FCFA. La deuxième réforme intervenue en 2016 a fait passer le coût de 57 000 FCFA à 26 250 FCFA, soit un gain capitalisé en 2018 de 1,2 milliard FCFA.

Last but not the least, la réforme relative à l’annonce en ligne a aussi contribué à l’amélioration du climat des affaires à travers la réduction des frais exigés pour la publication d’une nouvelle entreprise créée. L’adoption de la réforme en 2018 a fait passer le coût de 26 250 FCFA à 13 125 FCFA. Le gain réalisé par 9 704 entreprises créées après la réforme se situe à 127,4 millions FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here