La SFI va renforcer son soutien aux PME Togolaises

0
254
Ronke-Amoni
Ronke-Amoni Ogunsulire, Représentante-Résidente de la SFI au Togo

(BFI) – Au cours de la dernière décennie, la Société Financière International, filiale de la Banque mondiale dédié au secteur privé, a investi plus de 600 millions de dollars au Togo, dans les secteurs de l’énergie, des marchés financiers, de la production de ciment, la logistique et la santé, a déclaré Ronke-Amoni Ogunsulire (photo), Représentante-Résidente de l’institution de Washington.

Le bras de la Banque mondiale dédié au secteur privé qui vient d’ouvrir un bureau de représentation à Lomé, entend se rapprocher davantage des PME. « Le secteur privé au Togo est en croissance. Pour soutenir cette croissance, nous examinons un large éventail de secteurs, notamment l’accès des PME au financement, à l’énergie et à l’amélioration de l’environnement des affaires du pays. » a déclaré la Responsable. 

La stratégie déjà en orbite, consiste en partie, à soutenir les banques locales afin de leur permettre de financer principalement les PME. Sur le terrain, l’institution dont le vice-président, Sergio Pimenta, qui, récemment de passage à Lomé, est allé à la rencontre des Nana Benz, vendeuses réputées de pagnes au Grand Marché de Lomé, pour explorer des pistes de financement, revendique avoir déjà investi environ 30 millions de dollars dans plusieurs banques locales pour financer principalement les PME. 

Son appui aux PME togolaises, moteurs de l’économie, porte également sur un programme de conseil dénommé Local Champions Project. Cette initiative est « destinée aux PME prometteuses afin de les amener à un niveau leur permettant de bénéficier d’investissements d’institutions telles que la SFI. », souligné la Responsable nigériane.

La SFI a accompagné le Togo dans l’élaboration de sa stratégie nationale d’électrification. L’institution a « également contribué au financement de Lomé Conteneur Terminal, de la centrale électrique Contour Global, du Groupe Heidelberg Cement et des institutions financières régionales à l’instar d’Ecobank Transnational Incorporated (ETI). » Son portefeuille actuel d’engagements s’élève à 330 millions de dollars.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here